Cameroun - Rigobert Song parle de son AVC: «Je sais aujourd’hui plus que jamais que ce diagnostic aussi lourd qu’impensable ne m’a laissé aucune séquelle…»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Apr-2017 - 12h40   31461                      
1
Rigobert Song Bahanag entouré des fans Archives
Victime de trois ruptures d’anévrisme suivies d’une hémorragie cérébrale, puis une intervention chirurgicale qui l’a plongé dans un coma, Rigobert Song est sorti indemne et rend grâce à Dieu. Son témoignage lors de la prière interreligieuse d’Action de grâces mardi au palais polyvalent des Sports de Yaoundé.

“Chère assemblée, distingués invités en vos rangs et titres respectifs,

Dear guests, you are all welcome,

La joie est immense de me retrouver devant vous aujourd’hui dans cette magnifique sale du palais polyvalent des Sports de Yaoundé.

Cette salle qui traduit l’esprit sportif en général et l’excellence sportive, en particulier. Je me sens entouré, je suis heureux et ému, tant l’audience est considérable.

Quel honneur pour moi, que de réunir des concélébrants de qualité pour ce culte interreligieux ; permettez-moi avant toute chose de les remercier.

Chers invités, vous avez tous été témoins des circonstances de ma maladie.

Ce triste épisode de ma vie a alors été vécu par le monde entier, mais dans mon inconscience, j’entendais une voix lointaine qui me revenait tout le temps, cette voix divine qui me parlait virtuellement me demandait simplement de m’accrocher à la vie.

Victime de trois ruptures d’anévrisme suivies d’une hémorragie cérébrale, puis une intervention chirurgicale qui m’a plongé dans un coma qui a duré cinq semaines, je ne me souviens de rien.

À mon réveil, ma maman, ma famille, et mon entourage me contaient le déroulé tragique de cet incident dramatique.

Je sais alors aujourd’hui plus que jamais que ce diagnostic aussi lourd qu’impensable ne m’a laissé aucune séquelle grâce aux prières de toute une famille, de tous les peuples du monde entier, et spécialement les prières de tous les Camerounais. Je sais combien vos prières ont attiré l’attention de notre Dieu Tout-Puissant envers ma modeste personne.

Nous avons tous invoqué Dieu et il a manifesté sa puissance et sa gloire ; il m’a montré une fois de plus qu’il n’y a pas de distance entre lui et moi.

Il m’a miraculeusement guéri et je me considère aujourd’hui comme un privilégié.

Oui, un privilégié du Seigneur, notre Dieu, car, dans des cas similaires, d’autres personnes perdent la vie, l’utilisation de certains de leurs membres et d’autres en subissent une paralysie partielle ou totale de leurs corps. Grâce à la puissance de Dieu, et à la volonté des hommes, je suis de retour parmi vous, en chair, en os et en esprit.

Durant cette épreuve, je me sentais spécialement protégé. Merci, Seigneur, merci Seigneur.

À ma chère maman, maman Bernadette, qui a toujours été à mes côtés, le temps qui passe ne comble pas ce que tu représentes dans ma vie. Dès les premières secondes de mon coma, tu as été là pour me soutenir. Les nuits blanches que tu passais avec ton chapelet en main symbolisent la force et l’amour d’une mère vis-à-vis de son fils. Je te dédie cette guérison, je t’aime maman. Merci pour tout.

Maman Colette Mvie, comme depuis ma tendre enfance, tu as toujours été là, une fois de plus tu as encore été là. Merci maman Colette.

Chers invités, je voudrais vous prier de vous lever pour applaudir ces deux mamans.

Maintenant, je vous prie de m’accorder un moment d’une particulière attention.

Je voudrais le dédier à notre couple présidentiel en effet, à SE. Paul Biya et Mme Chantal Biya.

Je cherche les mots, les termes pour trouver l’expression de ma profonde gratitude.

J’y associe les remerciements de toute ma famille, car, le couple présidentiel a prouvé une fois de plus qu’il me considère aujourd’hui comme un de ses fils. Il n’a ménagé aucun effort pour me sauver.

Je tiens à exprimer mes profonds remerciements à ceux que j’appelle la main de Dieu à savoir :

 le Dr Louis Joss Bitang, directeur du Centre des urgences de Yaoundé (CURY) ;

- les docteurs Clarençon et Blaise Bignami de la Pitié Salpêtrière à Paris ;

- merci également à ceux que je nommerais mes anges, je pense ici au personnel médical du Centre des urgences de Yaoundé et de la Pitié Salpêtrière à Paris,

Un merci à SE. M. Samuel Mvondo Ayolo, ambassadeur du Cameroun à Paris ainsi que le personnel de l’ambassade.

Merci aux membres du gouvernement et autres autorités qui ont fait preuve de compassion à mon égard.

Je remercie très sincèrement toute ma famille, aussi bien celle qui est au Cameroun que dans le reste du monde.

Je remercie mes anciens coéquipiers, amis et frères que je ne pourrais citer tous.

Je remercie principalement :

- Ngan Ngan Alain Pierre dit FBI qui a eu le bon reflex. Merci mon frère.

- Et ma cousine Jessie.

Je ne saurai terminer mon témoignage sans partager avec vous l’émotion que j’ai ressentie le jour de ma première prise de parole en public après ma maladie. Cette joie m’a été procurée par l’exploit accompli par nos valeureux Lions indomptables qui ont brillamment remporté la CAN 2017 à Libreville au Gabon.

Ce sacre mémorable que j’ai prédit puisqu’avant la finale, j’ai pronostiqué deux buts à un en notre faveur. Il restera à jamais gravé dans nos mémoires. Félicitations, mes chers petits frères, je suis fier de vous.

Merci d’être venus si nombreux assister à ce service interreligieux, preuve de l’esprit patriotique qui nous a toujours unis et que je salue.

Chère assemblée, illustres invités, permettez-moi de nouveau quelques instants de grande émotion.

Je voudrais adresser ici mes sincères condoléances aux victimes de l’accident ferroviaire d’Eséka survenu pendant que j’étais dans le coma, le 21 octobre 2016.

I would like to ensure my brothers and sisters from the North-West and South-West that I will be coming to visit them very soon, as soon as I arrange my agenda with the local authorities.

Please, my people, I would like us to preserve the peace and unity as we always do, no matter that, life is so short, and we need to be united

I like to thank all the Cameroonians, people here and around the world for their faithful support and prayers towards me,

I would like to thank the organizing committee for taking their time,

The partners for their regular support, especially the Minister of Communication, the Minister of Sports and Physical Education,

Merci aux medias qui ont couvert cet événement. J’adresse un merci particulier à M. Charles Ndongo, directeur général de la CRTV,

Bon retour dans la paix du Christ

Je vous remercie.”

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique