Cameroun – Riposte/Claude Abé (Sociologue): « Ludovic Lado est un tribaliste de haut vol (…) c’est un tribaliste hypocrite »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Jul-2021 - 14h19   10182                      
60
Pr Claude Abe Archives
Accusé par le prélat de tribalisme, l’universitaire conteste et contre-attaque. Il invoque la mauvaise compréhension des propos qu’il a tenus le 18 Juillet 2021 sur l’antenne CAM10 TV.

Claude Abé répond à Ludovic Lado. Invité de la matinale d’ABK Radio ce 30 Juillet, l’enseignant de l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC) a commenté certaines des réactions enregistrées suite à son intervention sur la télévision CAM 10 le 18 Juillet 2021. Ce jour-là, il avait expliqué que la plupart des leaders de la Brigade Anti Sardinards hostile au président Paul Biya sont issus de la même communauté ethnique. Ce qui avait amené le prêtre catholique Ludovic Lado à exiger son licenciement au cas où il ne présentait pas des excuses pour ce qu’il considérait comme des propos tribalistes. Mais l’enseignant se sociologie estime qu’il a été mal compris. Il dénonce une attitude de tribalistes.

« Je ne suis pas responsable de la compréhension émotive et compartimentalisée de mes propos par un certain nombre d’individus dont l’esprit est ensauvagé par le tribalisme. Je ne suis pas responsable de cela parce que si vous reprenez l’élément que  vous évoquez à aucun moment je n’ai cité une communauté. Ceux qui m’accusent s’accusent en réalité. Il faut lire les réactions qui s’en sont suivies », se défend-il en s’employant à repréciser son argumentaire querellé. « Vous vous rendrez compte qu’en réalité les gens n’ont fait que venir confirmer ce que j’avais comme étant une hypothèse et un postulat. Ma préoccupation demeure celle-ci : si un groupe se constitue sur la base de l’homogénéité communautaire  et que ce groupe-là entend articuler des revendications qui ont un intérêt général quel est le gage qui vous permet de dire compte tenu justement de la description que vous venez de faire , des tensions inter communautaires qui existent au Cameroun, quel est le gage de démontrer justement que ce groupe-là n’est pas en train de transformer, d’instrumentaliser une lutte qui est souhaitable  avec une quête d’hégémonie communautaire. C’est un questionnement sur lequel je ne peux reculer. C’est un questionnement à caractère scientifique, c’est un questionnement à caractère sociologique », réagit Claude Abé.

Répondant à la demande d’excuses formulée par le père Lado, il a cette réponse : « Je ne peux pas parler au nom de l’université catholique et je ne souhaite pas qu’elle  soit associée à des errements d’un esprit en déserrance.  De ce point de vue-là, quand le Satan décide d’aller prendre la communion, il faut vous questionner si on est toujours à l’Eglise ».

Tout en se défendant d’être tribaliste, il assomme son accusateur, l’accusant d’être le vrai tribaliste ? Un tribaliste qui préférerait que l’on ne le sache pas. «  C’est un tribaliste. De mon point de vue il s’agit d’un tribaliste de haut vol. De haut vol.  Parce qu’il travaille au processus de victimisation d’une communauté qui en réalité ne l’a jamais mandaté pour travailler à la victimiser.  Il travaille à la victimisation de cette communauté-là. De mon point de vue, c’est un tribaliste hypocrite. Je fais la distinction entre les tribalistes hypocrites et les tribalistes décomplexés qui arrivent en réalité à sortit au-devant de la scène. C’est un tribaliste hypocrite qui dissimule justement derrière la lutte pour le changement  et l’amélioration des conditions de vie des individus une victimisation d’un groupe particulier. Nous trouvons qu’il s’agit là de quelque chose qui est   tout à fait malsain pour un homme qui se dit homme d’Eglise », déplore Claude Abé.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique