Cameroun - Rupture: Pr Nkou Mvondo menace de traîner Cabral Libii en justice au sujet de la collecte des fonds de campagne

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Aug-2019 - 13h36   9280                      
9
Prosper Nkou Mvondo, leader du parti UNIVERS archives
Le président du Parti UNIVERS exige de son ex-allié, des explications au sujet du Fundraising de la campagne pour le scrutin présidentiel de 2018.

Rien ne va plus entre le Pr Prosper Nkou Mvondo, président du Parti UNIVERS et Cabral Libii, le candidat investi par cette formation politique lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.  

Les antagonismes entre les deux hommes, qui couvaient depuis de longs mois, sont désormais exposés au grand jour depuis que M. Nkou Mvondo a décidé d’écrire une lettre publique à son ex-allié. Aujourd’hui, les deux anciens partenaires s’écharpent par médias interposés.  

Invité le 8 août 2019 de la matinale sur Equinoxe radio, le leader du Parti UNIVERS a menacé de saisir la justice au sujet de l’opération, initiée par Cabral Libii, de collecte de fonds dans la cadre de la campagne électorale pour le dernier scrutin présidentiel.

«Ils disent que j'ai détourné l'argent de la campagne électorale… Le Fundraising a été fait sans l'accord du parti UNIVERS, je continue à attendre le rapport de la collecte des fonds aux USA et en Europe ... Cabral a collecté les fonds non pas en tant que coordonnateur du mouvement Onze Millions de Citoyens, mais en tant que candidat du parti UNIVERS! Dans les prochains jours le parti UNIVERS se fera le devoir d'exiger des comptes rendus de cette collecte et des dépenses afin de faire le rapport de sa campagne présidentielle», a annoncé Pr Nkou Mvondo.

L’enseignant de droit à l’Université de Ngaoundéré a laissé entendre que l’équipe de Cabral Libii aurait tenté de gérer de manière opaque, l’argent versé par le gouvernement au titre de subvention pour la même campagne électorale.  

«Il (Cabral Libii, NDRL) a envoyé ses gars avec une procuration pour toucher les 15 millions de FCFA de la campagne électorale à mon insu. Une fois là-bas, surpris, Atanga Nji (ministre de l’Administration Territoriale, NDLR) leur a dit que c'est le parti qui devait toucher l'argent de la campagne électorale et non l'association. Le MINAT m'a appelé et j'ai retrouvé ses émissaires au ministère.  Sur les 15 millions, j'ai transféré 10 millions dans les comptes de l'association, et 5 millions pour le parti», a-t-il détaillé.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique