Cameroun - Sam Fan Thomas (Pca Sonacam): «il est temps que l’artiste vive de son art et tout le mécanisme sera mis en place pour relever ce défi»

Par Iris BITJOKA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Dec-2017 - 21h09   2145                      
1
Sam Fan Thomas Archives
Le père du makassi Sam Fan Thomas s’est exprimé hier 28 décembre 2017, en marge d’une cérémonie de remerciement à l’esplanade du ministère des arts et de la culture à Yaoundé

Pour la bande à Sam Fan Thomas, l’octroi de l’agrément à la Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam) il y a quelques jours par arrêté ministériel, est un merveilleux cadeau de Noël. Ledit agrément qui a une durée de 10 ans, fait de cette société l’unique organisme de gestion collective de l’art musical au Cameroun. Une nouvelle ère donc qui s’ouvre laisse entendre Sam Fan Thomas président du conseil d’administration  de la Sonacam : « Il est temps que l’artiste vive de son art et tout le mécanisme sera mis en place pour relever ce défi. »

Heureux d’avoir obtenu l’agrément nécessaire pour le fonctionnement de la nouvelle société camerounaise de gestion collective du droit d’auteur de l’art musical, la Sonacam, Sam Fan Thomas et ses pairs sont allés dire merci au patron des arts et de la culture, le ministre Narcisse Mouelle Kombi.

Mais pas que ça. Nkotti François, Govinal, Missé Ngoh François, Ange Bagnia, Krotal, Majoie Ayi, Eboué Chaleur, Marco Mbella et bien d’autres, ils étaient plusieurs dizaines à répondre présent à l’esplanade du ministère des Arts et de la Culture (MINAC) hier jeudi pour témoigner leur profonde et sincère gratitude à celui qu’ils ont qualifié de « grand protecteur et bienfaiteur des artistes », le président de la République Paul Biya.  

« Nous sommes ici pour vous demander de bien transmettre à son excellence le président la République, au Premier ministre, chef du gouvernement et à vous-mêmes, le merci des artistes venus de tous les horizons du Cameroun. Comme les signes ne trompent pas, un bébé a eu son acte de naissance grâce à vous. Ce qui mérite que les artistes vous témoignent tous les sentiments qu’ils ont envers le gouvernement. », a déclaré Esso Essomba qui portait la voix des artistes.

Face à eux, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi ministre des arts et de la culture, qui a en retour promis d’être très regardant et vigilant concernant la de bonne gouvernance dans le secteur de l’art musical.

Iris Bitjoka

Auteur:
Iris BITJOKA
 contact@cameroon-info.net
 @T_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique