Cameroun - Sanction: Le ministre de la Santé suspend à son tour le Directeur de l’hôpital de district de Bafia (Centre)

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Feb-2021 - 09h47   8695                      
16
Malachie Manaouda, MINSANTE capture d'écran
Le Dr Mbenda Kouelle Roger est suspendu de toute activité au sein de cette formation sanitaire, pour une durée de trois mois.

C’est sans doute le dernier acte d’une crise qui a ébranlé l’hôpital de district de Bafia, département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre, pendant plusieurs jours.

Après avoir suspendu, le mardi 9 février 2021, le Dr Maurice Nguemtcheng, chirurgien au sein de ladite formation sanitaire, «pour une durée de trois mois, éventuellement renouvelable, pour manquement grave à l’éthique et à la déontologie professionnelles», le ministre de la Santé Publique vient de suspendre à son tour le Directeur de cet hôpital.

Dans la décision rendue publique ce 19 février 2021, le ministre Malachie Manaouda suspend le Dr Roger Mbenda Kouelle pour une durée de trois (3) mois, éventuellement renouvelable, «pour manquement grave à l’éthique et à la déontologie professionnelles».

Pendant ladite période de suspension, précise le MINSANTE, «l’intéressé est suspendu de solde et ne sera repris en solde qu’après sa reprise de service».

Le ministre de la Santé Publique a donc décidé de frapper le Dr Roger Mbenda Kouelle et le Dr Maurice Nguemtcheng. Le Directeur de l’hôpital de district de Bafia et le chirurgien se livraient à un bras de fer depuis plusieurs semaines sous le regard impuissant du personnel de cette formation sanitaire.

En effet, dans une demande d’explication adressée au Dr Maurice Nguemtcheng, le directeur de l’hôpital reprochait à son collaborateur ses absences répétées à son lieu de service. En guise de réponse, le Dr Nguemtcheng avait tenu des propos très embarrassants à l’égard du directeur, l’accusant même au passage de népotisme, et de mettre en danger à dessein les vies des patients de l’hôpital. L’échange entre les deux hommes avait été largement partagé sur les réseaux sociaux.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique