Cameroun - Sangmelima: Un proche du ministre Louis Paul Motaze aux arrêts après le saccage de la mairie

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Jun-2019 - 15h50   7658                      
8
La radio colombe vandalisée getty images
Des militants du RDPC, proches du ministre Motaze, se sont introduits dans la soirée du 25 juin 2019, à l’intérieur de la mairie de Sangmelima qui abrite Radio colombe et y ont commis des actes de vandalisme.

La radio Colombe, organe de presse de la mairie de Sangmelima dans le Dja et Lobo, région du Sud, n’émet pas depuis la soirée du 24 juin 2019. Des personnes identifiées comme des militants du RDPC, parti au pouvoir, se sont introduits dans les locaux de ladite mairie et y ont commis des actes de vandalisme, renseigne un communiqué publié par la mairie.

La scène se produit alors qu’une émission est diffusée en direct sur la radio. le document indique que «Engamba Clotaire, Betty Aristide, Olou'ou Gérard et une bande armée de machettes et de gourdins ont escaladé la clôture de l'hôtel de ville de la commune de Sangmelima et se sont retrouvés à l'intérieur de ladite commune. Après avoir molesté le vigile, ils se sont emparés des clés de ladite commune, s'y sont introduits et se sont retrouvés au studio de la radio Colombe».

Le véhicule de radio Colombe saccagée (c) getty images

«Les susnommés se sont mis à saccager le matériel de la radio Colombe et à rouer de coups, les camarades Medjo Zilli Daniel, président de la section OJRDPC Dja et Lobo 1, Minyono Clément, président de la sous-section RDPC de Mintyaéminyumin et Effoua Akono Anderson, président de la section RDPC de Mevondou, tous actuellement sous soins intensifs à l'hôpital de district de Sangmelima», lit-on.

Une voiture saccagée à la mairie de Sangmelima (c) getty images

Les auteurs du forfait ont également vandalisé deux véhicules dont l’un appartenant à la radio et l’autre, à Clément Minyono. La police est à leur recherche, informe une source dans la ville. Mais, Clotaire Engamba, présenté comme le cerveau de la bande, est déjà aux arrêts. Ce dernier qui revendique une proximité avec le ministre Louis Paul Motaze, est détenu en ce moment au commissariat de sécurité publique de Sangmelima.

«Il s’agit des suites de la rude bataille que se livrent en ce moment André Noël Essian et Louis Paul Motaze», commente une élite locale. Le premier est maire de Sangmelima et le second, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire. Les deux militants du RDPC sont à couteaux tirés depuis plusieurs années. Certains pensent que la bataille vise le contrôle du Dja et Lobo, département d’origine de Paul Biya.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique