Cameroun - Santé: 80 nouveaux médecins prêtent serment à Yaoundé

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Oct-2021 - 10h38   3082                      
0
Des médecins prêtent serment Facebook
Il s’agit de la 7e promotion de l’Institut supérieur des technologies médicales de Nkolondom, sortie le 13 octobre 2021.

Après sept ans d’études et de formation, 80 nouveaux médecins généralistes ont prêté serment le 13 octobre à Yaoundé. Ils sont issus de de la 7e promotion de l’Institut supérieur des technologies médicales (ISTM) de Nkolondom. Ils sont désormais des professionnels de la médecine autorisés à exercer avec beaucoup « d’amour et d’humanité », a exhorté le directeur de l’ISTM, le Pr Magloire Biwole Sida.

Le président de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC), Dr Guy Sandjong, les a encouragés à se spécialiser et à s’engager dans la bataille en cette période de Covid-19. Ces jeunes médecins devront désormais batailler pour trouver l’emploi. Car ils ne peuvent plus accéder directement à la Fonction publique comme leurs collègues formés dans les facultés de médecine des universités publiques.

Pour des raisons budgétaires, l’Etat a suspendu leur intégration immédiate en instituant depuis 2014, un concours national d’intégration. Une mesure contestée par des jeunes médecins dont plus de 500, sortis depuis 2020 et issus des facultés de médecine des universités d’Etat viennent d’écrire au chef de l’Etat pour demander leur intégration à la Fonction publique. Pourtant l’Etat fait face à un déficit criard de médecins. Le ministère de la Santé fait état de près de 2100 médecins fonctionnaires dont près de 50% sont concentrés dans les villes de Yaoundé et Douala et leurs périphéries respectives.

Les chiffres récents de Médecins du Cameroun (MEDCAMER) révèlent toutefois que l'ONMC compte 7200 médecins inscrits. Le Cameroun fait partie des pays africains qui traversent une crise des ressources humaines dans le secteur de la santé. On compte approximativement 1,1 médecin pour 10 000 habitants d’après les statistiques 2009 du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Alors que la norme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est de 1 médecin pour 5673 habitants.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique