Cameroun - Santé: L’Association Alternatives Cameroun fait la promotion du dépistage systématique

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2020 - 14h58   6130                      
0
Cérémonie d'ouverture Journées Communautaires "Relove" Pierre Arnaud NTCHAPDA
L’organisation que dirige le couturier camerounais Parfait Behen organise en ce moment à Douala les journées communautaires «Relove» destinées à prodiguer des conseils, soins et mener la réflexion sur divers thèmes de la vie sociale.

Le Centre médical de la Police à Douala, accueille depuis le 25 novembre et ce jusqu’au 27 novembre les Journées communautaires «Relove». Elles sont organisées par l’association de défense des droits de l’homme Alternatives Cameroun.  

Cette manifestation est le carrefour de plusieurs célébrations à l’instar du mois national de la lutte contre le VIH, la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes et la semaine internationale du dépistage. Son programme comporte notamment  une campagne santé autour du VIH/SIDA, des tables rondes sur les violences basées sur le genre et des attractions diverses. La première table ronde organisée le 25 novembre 2020 avait pour thème: «orangez le monde: la génération Egalité s’oppose à la violence». Les panélistes ont débattu sur les voies et moyens de lutter contre les violences faites aux femmes.

Pour ce qui concerne le volet santé, des dépistages gratuits sont organisés.  Tous ceux qui se rendent au Centre médical de la Police peuvent connaître leur statut sérologique en se rapprochant des personnels médico-sanitaires chargés de dépister le VIH/SIDA, les hépatites, etc. «Le but de cette activité est de démédicaliser le dépistage et la prise en charge du VIH. Nous avons constaté que la tâche était immense. Il fallait donc que nous puissions en tant qu’association membre de la société civile collaborer avec le corps médical afin que l’on puisse apporter notre part de ressources», explique Parfait Behen. Il pense qu’il faut rapprocher le dépistage des populations. C’est pourquoi, ajoute-t-il, un système qui leur permet d’aller vers elles a été mis en place avec la collaboration des forces de Police à qui il témoigne sa gratitude.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique