Cameroun - Santé publique: Nouvelle rupture de stocks du vaccin BCG dans les hôpitaux du pays

Par Iris BITJOKA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2017 - 04h32   1321                      
0
Andre Mama Fouda Archives
En attenant un retour à la normale, le ministre de la santé publique André MAMA FOUDA, recommande aux mamans de limiter les contacts des nouveaux nés avec des tiers

La nouvelle est contenue dans un communiqué de presse signé ce mercredi 06 décembre 2017 du ministre de la santé publique André MAMA FOUDA. «Le Cameroun est en rupture du vaccin BCG» peut-on lire.

 A en croire le patron de la santé publique, cette situation date de quelques jours. André MAMA FOUDA explique que cette pénurie est consécutive à un engorgement des commandes dans le circuit international d’approvisionnement des vaccins.

Si le ministre MAMA FOUDA n’évoque aucune date pour l’arrivée des stocks, il annonce tout de même leur disponibilité très prochaine; et prescrit aux mamans la prudence en leur demandant de limiter les contacts de leurs bébés avec des tiers.

Le vaccin BCG (Bilié de Calmette et Guérin} est utilisé dans la prévention de la tuberculose et de sévères maladies respiratoires dues au Bacille de Koch. Ce n’est pas la première fois que le Cameroun enregistre une pénurie du vaccin BCG. Le phénomène, ces dernières années, est devenu récurrent.

Mais pour des médecins, les mamans ne devraient pas s’inquiéter. «Le Bcg peut être administré à un enfant de zéro à un an. Ce qui veut dire que le nouveau-né qui n'a pas la chance de recevoir le vaccin à la naissance peut se rattraper pendant les onze autres mois. Après un an, le sujet est déjà immunisé parce qu'on se dit qu'il a été en contact avec le virus dans son entourage. Il ne faut, donc pas que les gens s'alarment», confie le Secrétaire permanent du Programme national de lutte contre la tuberculose.

 

Iris Bitjoka

Auteur:
Iris BITJOKA
 contact@cameroon-info.net
 @T_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique