Cameroun - Scandale: Limogé du poste de coordonnateur général des équipes nationales de football, l’honorable Koa Luc fait de la résistance et voyage avec les Lions A’ de Rigobert Song.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jan-2018 - 14h38   25872                      
16
Luc Koa et les Lions Archives
Son successeur, Nicolas Dikoume, ancien Lion indomptable de football, a pourtant pris fonction depuis le samedi 30 décembre 2017

Grande première rocambolesque dans la nuit de la Saint-Sylvestre à l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen.

Rigobert Song, entraineur des Lions A’ et ses joueurs se sont retrouvés devant deux personnalités répondant chacune au titre de coordonnateur général des équipes nationales de football.

L’honorable Koa Luc, limogé le vendredi 29 décembre 2017, a refusé de céder le poste à Nicolas Dikoume, son remplaçant nommé ce même vendredi 29 décembre par le président du Comite de normalisation de la Fédération camerounaise de football.

Attendu en vain au siège de la FECAFOOT à Yaoundé pour la cérémonie de passation de service, Luc Koa s’est plutôt présenté à l’aéroport pour embarquer avec les Lions A’ à destination du Maroc, pays hôte du CHAN 2019.

Afin de contrecarrer les dribbles de Luc Koa, le Comite de Normalisation a pris des dispositions en amont pour le mettre en quarantaine. Ainsi, c’est Nicolas Dikoume, le nouveau coordonnateur général, qui a reçu les moyens nécessaires pour le voyage des Lions A’.

Il était au four et au moulin jusque 3 heures du matin le lundi 1er janvier pour l’enregistrement de la délégation officielle camerounaise. Il a ensuite présidé une réunion avec le staff et les joueurs de l’équipe nationale A’ avant que la délégation n’embarque autour de 5 heures. Nicolas Dikoume va rejoindre l’équipe au Maroc après avoir organisé l’entrée en stage ce mardi 2 janvier 2018 à Yaoundé de deux sélections juniors et cadets.

Bien que mis en quarantaine, Koa Luc a lui-même acheté son billet d’avion et est descendu dans le même hôtel que les Lions A’ au Maroc.

Cette présence de celui que les responsables du football camerounais présentent désormais comme un intrus, plombe l’ambiance dans la tanière des Lions A’ au Maroc.

La sérénité y a foutu le camp à moins dix jours du coup d’envoie du CHAN, surtout que Luc Koa dispose d’une sérieuse capacité de nuisance quand il est dos au mur.

La cinquantaine sonnée, le député RDPC de la Lekie dans la Région du Centre, est un baron du football camerounais depuis le régime Iya Mohammed. Depuis environs 20 ans, il est membre du cercle très fermé des administrateurs du football camerounais. Luc Koa fait donc partie de l’exécutif qui a nommé Rigobert Song et les autres membres du staff technique de la sélection A’…

Contre toute attente, c’est lui que Tombi A Roko, le président déchu de la FECAFOOT a nommé le 09 mai 2017 pour remplacer l’inamovible André Nguidjol après le scandale des factures impayées de l’hôtel des Lions indomptables au mois de mars 2017 en Belgique.

Sept mois après sa prise de fonction, Luc Koa montre bien qu’il a du mal à quitter l’unique poste à la fois stratégique et juteux au sein de la tanière des différents Lions de football.

Le Cameroun qui ambitionne gagner son tout premier trophée de l’histoire du CHAN, a une dizaine de jours pour assainir l’atmosphère dans la tanière des Lions A’ avant leur premier match prévu le 16 janvier 2018 contre le Congo.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique