Cameroun - Secteur ferroviaire: L’entreprise indonésienne Inka lorgne le marché camerounais

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Jul-2018 - 18h06   4815                      
1
Train Camrail Archives
Ses représentants ont rencontré mercredi dernier le ministre des Transports (MinT), Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, aux fins d’amorcer un début de partenariat au bénéfice du Cameroun.

Le ministre des Transports (MinT), Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a reçu en audience mercredi dernier, 18 juillet 2018, une délégation d’opérateurs économiques indonésiens désirant investir au Cameroun. Febry Calvin Tetelepa, premier conseiller pour les programmes prioritaires à la présidence de la République d’Indonésie qui conduit cette mission a révélé à la presse que son pays avait une expertise avérée dans le secteur des transports et que les investisseurs voulaient connaitre les opportunités existant dans ce domaine au Cameroun.

Selon Cameroon Tribune du vendredi 20 juillet 2018, ils ont notamment présenté l’entreprise indonésienne Inka, une société à capitaux publics faisant dans la logistique notamment la production du matériel roulant (bus, locomotives, tramways, rails et containers pour le transport du fret). Budi Noviantoro, président directeur général de cette entreprise a indiqué qu’ils étaient prêts à travailler avec le Cameroun, surtout dans le secteur ferroviaire.

Il s’agira d’après lui de la production et livraison des rails de même que des wagons. Le DG a ajouté que leur entreprise avait fourni à la ville de Djakarta des moyens de transports adéquats qui transportaient plus de 3 millions de passagers par jour et 300.000 dans les autres villes du pays.

«Nous avons appris qu’il existe une ligne de chemin de fer reliant les villes de Yaoundé et de Douala, nous sommes prêts à apporter notre expérience pour aider les voyageurs Camerounais», a-t-il conclu. En attendant que le partenariat entre le Cameroun et l’Indonésie se concrétise, la délégation a invité le ministre à se rendre dans leur pays «voir comment fonctionne la société Inka».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique