Cameroun - Secteur Minier: Le président Paul Biya accorde l’exploitation du gisement de fer d'Akom II (Sud) à l’entreprise G-Stones dirigée par le camerounais Dieudonné Bougne  

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Nov-2019 - 15h54   14808                      
19
Dieudonné Bougne PDG BOCOM archives
Le montant d’investissement est estimé à près de 900 milliards de F pour la première phase. Le projet devrait permettre de recruter 3500 personnes en emploi direct.  

 

 

Près de 900 milliards de FCFA, c’est le coût de la première phase de l'exploitation industrielle du gisement de fer d'Akom II, dans le département de l’Océan, région du Sud. La convention relative à l’exploitation de ce gisement de fer a été signée le 13 novembre 2019 par  l’Etat du Cameroun, représenté par le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, Gabriel Dodo Ndoke et l’entreprise G-Stones ressources, représentée par son président directeur général, le camerounais Dieudonné Bougne.

Selon le quotidien bilingue national, Cameroon Tribune, qui rapporte cette information dans son édition du 20 novembre 2019, «G-Stone  prévoit de produire deux millions de tonnes de concentré de fer par an, à travers une mine et une unité d'enrichissement. Ces produits seront commercialisables sur le marché international».

 Le projet d'exploitation industrielle du gisement de fer d'Akom II a été initié depuis longtemps. «Il  a finalement abouti aujourd’hui par l’onction du président de la République», indique CT. Pour le ministre des Mines, «l’exploitation de cette mine va booster notre économie et absorber un bon nombre d’emplois. C’est une grande opportunité pour les jeunes».

La première phase consiste à creuser et concasser les mines et envoyer les produits dans le bénéficial qui va enrichir le fer. La deuxième étape concerne la fabrication du concentré de fer, le fer à béton, les cornières et les tôles plates. Enfin, la troisième phase sera consacrée à la fabrication de fer H et du Fer U puis les rails.

«C’est un projet énorme. Ce n’est que l’énergie qui pourra nous manquer. Nous espérons juste que le gouvernement continuera d’investir dans les grands barrages pour que nous soyons à l’abri du besoin en matière d’énergie», a indiqué le PDG de G-Stone ressources par ailleurs PDG de la société Bocom. D’après Dieudonné Bougne, la construction de la mine puis l’usine de sidérurgie «permettra de recruter 3500 personnes en emploi direct». La durée de l’exploitation est estimée à 100 ans.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique