Cameroun: Selon le ministre Atanga Nji, le leader sécessionniste Sisiku Ayuk et ses lieutenants se portent bien, «Ils ont même pris des kilos»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Apr-2018 - 15h01   6790                      
14
Paul Atanga Nji Capture d'écran
Le ministre de l’administration territoriale donne la réponse du gouvernement aux folles rumeurs sur les morts de Julius Sisiku Ayuk et autres membres du directoire de la république fantôme d’Ambazonie.

Paul Atanga Nji, ministre de l’administration territoriale depuis un peu plus d’un mois, était hier dimanche 15 avril, l’invité de « Actualité Hebdo », un programme de fin de semaine diffusé à la Crtv-Tele, le media à capitaux public.

Le présentateur, Ibrahim Cherif, a amené son invité à commenter les grands sujets d’actualité nationale. Par exemple, à propos de la crise anglophone dans laquelle sont plongées les Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest depuis 17 mois, le ministre a été interrogé sur la situation du leader de l’Etat fantôme d’Amazonie Julius Sisiku Ayuk et ses lieutenants arrêtés au Nigeria et extrader à Yaoundé depuis quatre mois. Invisibles depuis leur arrestation, ces activistes de l’indépendance des Régions anglophones auraient été exécutés selon des rumeurs.

Atanga Nji sur Ayuk Tabe (c) CRTV

« Ces sécessionnistes vivent. Le moment venu, le public va les voir. Pourquoi les gens sont pressés ? Ils sont là. Certains sécessionnistes extradés du Nigeria qui avaient 70 kilogrammes, ont aujourd’hui 85 kilo voire 90kg. C’est la preuve qu’ils sont bien nourris. En plus, il y a des médecins qui passent là-bas (sans préciser les lieux de leur détention, ndlr), pour les regarder. Donc, ils sont bien traités » affirme le ministre Paul Atanga Nji.

Malgré ces affirmations du ministre de l’administration territoriale, les proches des sécessionnistes arrêtés au Nigeria sont toujours inquiets pour la vie et la sécurité de ces derniers.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique