Cameroun - Sénat: Marcel Niat Njifenji serait dans un état de santé critique

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2018 - 15h29   19534                      
56
Marcel Niat Njifenji Archives
Le président du Sénat serait actuellement sous assistance respiratoire dans un centre hospitalier en Europe.

Il y suivrait des soins à la suite d’un malaise survenu le 15 septembre dernier après les obsèques officielles de l’industriel Joseph Kadji Defosso, à en croire Le Messager du lundi 24 septembre 2018.

«Le président a eu un malaise qui l’a empêché de suivre la cérémonie jusqu’au bout. Il a fallu lui trouver un sédatif pour le remonter afin de le conduire d’urgence à Yaoundé», affirme une source citée par le journal.

La même source indique qu’une fois à sa résidence à Yaoundé, Marcel Niat Njifenji a décidé, après avoir informé et obtenu du Chef de l’Etat qui revenait de la Chine, une évacuation pour l’Europe.

Le Messager indique que depuis cet incident, Niat Njifenji n’a plus été vu en public. «Une absence qui justifie son silence sur les derniers évènements du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), notamment le lancement de la campagne qu’il devait présider dans son fief le week-end dernier à Bangangté, dans la région de l’Ouest».

Au sommet de l’Etat, des mesures seraient prises pour «faire mystère autour de cette évacuation sanitaire et ne pas révéler le nom de l’hopital dans lequel le malade a été transféré», écrit le tabloïd.

Marcel Niat Njifenji, âgé de 84 ans, est le premier président du Sénat au Cameroun. Il est ingénieur et fut directeur de société publique, ministre, député, maire, agriculteur et promoteur de festival. Deuxième personnalité de la République6, il dirigera le Cameroun en cas de vacance à la présidence, comme le prévoit la constitution.

Lors de sa nomination le 12 avril 2018 à la présidence du Sénat, pour sa deuxième mandature, le natif de Bangangté a indiqué qu’il fera tout pour que Paul Biya soit réélu à la présidence de la République. «Ce sera notre devoir absolu de faire en sorte qu’il soit réélu  haut la main», déclarait-il.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique