Cameroun - Séparation des X-Maleya/Haïssam Zaiter (membre du groupe): «X-Maleya n’est pas une prison, si quelqu’un veut partir, il est libre de partir. Mais il est impossible qu’un membre du groupe soit écarté ou chassé»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Oct-2020 - 07h11   10693                      
2
Haissam Zaiter, membre du groupe X-Maleya cin/archives
Ce dernier s’exprimait ainsi dans le cadre du programme Cameroun Feeling diffusé sur la CRTV, l’office national de radiodiffusion.

Un voile de mystère enrobe toujours les raisons qui ont entrainé la dislocation du groupe X-Maleya. Aucun des trois membres originels de ce boys-band qui a écrit l’une des plus belles pages de la musique camerounaise pendant la dernière décennie, ne souhaite s’étendre sur les motivations qui ont poussé Auguste Rim à s’éloigner, après 20 ans de galère et de succès. Malgré l’insistance des fans et des journalistes, la réponse est toujours la même «Il s’agit de notre cuisine interne, nous ne voulons pas jouer au jeu de qui a tort ou raison».

Le public n’a donc pas été surpris, lorsque le taciturne Haissam Zaiter dit Haïs, musicien du groupe et rappeur à ses heures perdues,  s’est allègrement prêté à ce jeu qui a le don d’irriter leurs nombreux fans. Invité récemment sur la CRTV, dans le cadre de l’émission de divertissement Cameroun Feeling, ce dernier n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet.

«Je préfère éviter le sujet, ne pas parler de ce qui s’est passé. On est dans un contexte où celui qui parle le premier a toujours raison, mais je ne veux pas jouer à un jeu de ping-pong dans les médias, parce que ça ne va que salir l’image du groupe. Le linge sale se lave en famille. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas des choses à dire, mais je préfère les dire à mon frère en face. Chacun de nous à sa part de responsabilité dans ce qui est arrivé. J’assume mes torts. Le temps est réparateur. Moi je reste convaincu qu’on va trouver une solution. Quoiqu’il arrive, Auguste reste notre frère, on l’aime, on lui souhaite le meilleur du monde. Le reste se passera à huis-clos entre frères», a-t-il déclaré.

Concernant les déclarations fracassantes faites par Auguste Rim, qui, lors d’une interview organisée dans le cadre du même programme, avait affirmé que les deux autres membres du groupe, dont Roger Samnig l’avaient purement et simplement chassé, Haïs affirme que «X-Maleya n’est pas une prison, si quelqu’un veut partir, il est libre de partir. Mais il est impossible qu’un membre du groupe soit écarté ou chassé. Je te permets d’appeler un des membres de l’orchestre, pour lui demander si un jour on a empêché un des membres de monter sur scène, ou de venir aux répétitions. C’est impossible», a-t-il conclu.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique