Cameroun - Situation des Africains en Chine/Blick Bassy (artiste musicien): «Si nous aspirons à un traitement juste et égalitaire, nos gouvernants et populations doivent traiter les chinois comme ces derniers traitent les africains»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Apr-2020 - 17h22   3272                      
10
Blick Bassy archives
L’artiste musicien appelle cela le principe de réciprocité.

Depuis quelques jours, la Chine, berceau de la pandémie de coronavirus est au centre d’une polémique. En effet, plusieurs vidéos, abondamment relayées dans les réseaux sociaux la semaine dernière, montrent des Africains à Canton, dans le sud de la Chine, expulsés de leurs appartements, dans l’impossibilité de louer une chambre d’hôtel et contraints de dormir dans la rue. Selon nos confrères de France 24, ces agissements sont le fait des autorités sanitaires chinoises, qui soupçonnent les africains d’être des distributeurs potentiels de Covid-19.

Dénonçant ce qui s’apparente clairement à de la discrimination raciale, de nombreux gouvernements africains tels que celui du Ghana et du Nigeria, ont convoqué des ambassadeurs chinois. De même,  une vingtaine d’ambassadeurs africains ont été reçu à Pékin, par le ministre des Affaires Etrangères, précise France 24. A en croire ce média français à Capitaux publics, les autorités chinoises ont promis de lever les mesures sanitaires concernant les africains, à l’exception de ceux atteints du Coronavirus.

Mais pour Blick Bassy, cette situation ne saurait se régler avec autant de courtoisie. Au nom du principe de réciprocité, l’artiste musicien camerounais invite les africains à faire subir aux chinois installés en Afrique les mêmes horreurs qu’ils subissent au pays du soleil levant.

«La seule action qui impose un traitement respectueux est la réciprocité. Si nous aspirons à un traitement juste et égalitaire, nos gouvernements et populations doivent traiter les chinois comme ces derniers traitent les africains basta!», a-t-il écrit sur Twitter ce mercredi 15 avril 2020.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique