Cameroun - Situation Économique: Une mission de contrôle de la CEMAC entame un séjour de dix jours au Cameroun

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Feb-2020 - 16h46   4500                      
0
Drapeaux pays de la CEMAC archives
Elle séjournera jusqu’au 21 février 2020. Cette mission a pour objectif d’évaluer la situation économique du pays avec certaines institutions, administrations et sociétés publiques.

Des émissaires de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) sont au Cameroun depuis ce 12 février 2020. Ils séjourneront dans notre pays jusqu’au 21 février prochain.

Leur mission est précise et concise: «il est question de faire un bilan à mi-parcours, de la situation économique du pays avec certaines institutions, administrations et sociétés publiques, entre autres», informe Cameroon Tribune en kiosque ce 12 février 2020.

Cette mission a pour chef, le directeur de la Surveillance Multilatérale en Zone CEMAC, Jean Claude Ngameni. Elle aura «une discussion avec la représentation du Fonds Monétaire International (FMI) au Cameroun». Mais en attendant, dès son arrivée ce matin, elle a eu une séance introductive de travail avec le Comité Technique de Suivi des Programmes Economiques au Cameroun.

D’après notre confrère, les discussions de cette mission, «vont se poursuivre les jours suivants avec la direction générale de l’Economie et de la Programmation des investissements publics, l’Institut National de la Statistique, la direction nationale de la BEAC et la direction générale du Budget».

«La mission s’entretiendra également avec la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), les directions générales des Impôts et des Douanes ainsi qu’avec la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH) et la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures (CSPH). Les représentations des partenaires au développement, la direction générale de la coopération et autres organisations patronales et professionnelles du secteur privé et la société civile prendront aussi part à ces concertations», souligne le journal.

Pour terminer, ces émissaires feront une «restitution générale aux autorités nationales», le 21 février 2020.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique