Cameroun - Situation Humanitaire: Le prix Nobel de la paix 2011 (Leymah Gbowee) plaide pour la protection des enfants et des femmes dans les régions anglophones

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Apr-2019 - 17h31   2060                      
1
Leymah Gbowee archives
Elle a porté son message de paix lors de son récent séjour au Cameroun.

Huit ans après avoir obtenu le prix Nobel de la paix, Leymah Gbowee de nationalité libérienne, est venue porter son message de paix au Cameroun. La situation sociopolitique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest n’a pas laissé la lauréate indifférente.

A la tête d’une délégation de l’Organisation des Nations unies pour les femmes(OnuFemmes), elle a été reçue ce  mercredi 17 avril  par le président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, Peter Mafany Musonge. Leymah Gbowee a été édifiée sur les missions de la CNPBM.

«Occasion pour elle de saluer les efforts de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme multiplies avec cette organisation, mais davantage de porter un message qui semble correspondre à ces missions», peut-on lire dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune en kiosque le jeudi 18 avril 2019.

A propos de la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, la lauréate du prix Nobel  de la paix 2011 «reconnait, qu’il est difficile de savoir s’il s’agit d’un conflit précis ou d’une guerre. Elle a une certitude: La situation humanitaire en subit les affres au fil des jours. Et en particulier les femmes et les enfants. C’est pourquoi, Leymah Gbowee  milite pour la prise en compte de ces catégories», relève CT.

Préoccupée par le sort de ces catégories, Leymah Gbowee rappelle que «l’avenir des enfants est sérieusement compromis avec l’accès à l’école difficile pour certains. Les femmes pour beaucoup, vivent dans des conditions particulièrement difficiles».

Selon Cameroon Tribune, le prix Nobel de la Paix qui s’est abstenue de prendre position «a exprimé le vœu de voir s’intensifier le dialogue entre le gouvernement et la société civile, afin de préserver les principes humanitaires dans ces régions».

Leymah Gbowee est Co-lauréate du prix Nobel de la paix en 2011. Elle a remporté cette récompense à la suite de son engagement pour la paix dans un réseau de femmes, qui a contribué à mettre un terme à la guerre au Libéria en 2003.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique