Cameroun - Société métropolitaine d’Investissement de Douala: Déjà 5,5 milliards de FCFA collectés sur les 10 milliards nécessaires pour son lancement

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Aug-2018 - 13h04   7676                      
22
Fritz Ntonè Ntonè, délégué du Gouvernement auprès de la CUD Archives
L’information a été donnée vendredi dernier, 27 juillet 2018, par le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD), le Dr Fritz Ntonè Ntonè, lors de la session consacrée à l’évaluation à mi-parcours de l’exercice budgétaire 2018 de la CUD.

Le délégué du gouvernement a ainsi fait le bilan de l’opération d’appel public à épargne lancée le 23 mars dernier et achevée le 5 juillet pour la constitution du capital de la Société métropolitaine d’Investissement de Douala (Smid) à hauteur de 10 milliards de FCFA. «Une opération de trois mois validée par la Commission des marchés financiers (Cmf) jeudi dernier et qui a permis de collecter au final environ 5,5 milliards de FCFA», rapporte Cameroon Tribune du mardi 31 juillet 2018.

D’ailleurs, une date est déjà prévue pour l’assemblée générale constitutive, le 17 août 2018, de ce qui sera la Société métropolitaine d’Investissement de Douala (Smid).

Et pour en revenir au point principal de la session ordinaire du conseil de communauté, l’évaluation budgétaire au premier semestre de cette année, le journal informe que «le budget de l’exercice 2018 a été revu à la hausse de 16%, passant de 52,620 milliards de FCFA à un peu plus de 61 milliards de FCFA».

Une augmentation due à «l’ajout de plusieurs subventions, notamment l’appui des pouvoirs publics au ramassage et au traitement des ordures dans la ville de Douala à hauteur de 6,6 milliards de FCFA».

L’autre information importante de cette évaluation, c’est le faible taux d’exécution du budget, qui tourne autour de 30%. Une situation que Fritz Ntonè Ntonè explique par plusieurs faits, entre autres:

«Le recouvrement est un peu faible. Nous attendons pratiquement 14 milliards de F du Trésor public. Ça aurait amélioré nos recettes. Un autre fait majeur, le premier semestre est celui de lancement du budget et il y a généralement très peu de consommation parce que les marchés que nous avons lancés, c’est peut-être au mois de mai-juin que les ordres de service ont été donnés».

Les grands conseillers, face à ce faible recouvrement, ont recommandé la mise en place d’une commission qui va réfléchir aux mécanismes à mettre en place pour augmenter les recettes. «Il s’agira donc notamment, pour le 2e semestre 2018, de renforcer le dispositif de recouvrement. Et le conseil attend une hausse des recettes propres de la Cud d’1,5 milliard FCFA d’ici la fin de l’année», apprend-on.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique