Cameroun: Sous le prétexte de la CAN 2019, Paul Biya candidat potentiel à la présidentiel 2018, lance sa campagne avec le slogan «Recordman des Victoires»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jan-2018 - 13h27   13106                      
19
Paul Biya Recordman des Victoires JBB
Les images du couple présidentiel, des Lions indomptables et des stades sont visibles depuis cette semaine à Yaoundé.

«Recordman des Victoires». Ce slogan personnel est inscrit au bas d’une image de Paul Biya tout souriant, avec à ses cotes Chantal Biya, recevant le trophée de la CAN Gabon 2017 des mains du capitaine Benjamin Moukandjo. La grande photo et le slogan qui fait de celui qui préside aux destinées du Cameroun depuis 36 ans, est affichée sur un grand panneau publicitaire, planté au centre d’un important axe du quartier Etoudi à Yaoundé.

Ailleurs, les nouvelles affiches sur les panneaux publicitaires dévoilent les infrastructures de la CAN 2019, par exemple le stade omnisport rénové Ahmadou Ahidjo avec au bas de cette image, la phrase « Nous y sommes déjà ».

Campagne CAN 2019 (c) JBB

Ces différentes affiches qui seront bientôt dévoilées aussi dans les cinq autres villes du triangle national retenues pour abriter les matches de la phase finale de la CAN 2019, traduisent la détermination de Paul Biya à faire jouer la prochaine CAN au Cameroun malgré le doute émis il y a quelques temps par le malgache Ahmad, président de la CAF.

« En 2019, comme vous le savez, notre pays accueillera la grande famille du football continental, à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce sera l’occasion, au-delà de l’aspect purement sportif, de faire profiter à nos hôtes de la chaleur de l’hospitalité camerounaise. Je n’ai nul doute que, comme nos sportifs, nos populations sauront se montrer à la hauteur de l’événement et présenter le meilleur visage du Cameroun. Notre pays sera prêt pour cette grande fête de l’amitié. J’en ai pris l’engagement » avait déclaré le Chef de l’Etat lors de son message de fin d’année 2017 à la nation, dans la nuit du 31 décembre.

Ce slogan personnel du successeur d’Ahmadou Ahidjo sonne comme un début de campagne électorale pour l’élection présidentielle de 2018, soit un an avant le déroulement de la CAN. Ainsi donc, sous le prétexte des préparatifs de la plus grande fête du sport roi africain, le président de la République, potentiel candidat à sa propre succession, est entré en campagne électorale avant l’heure.

Le candidat « naturel » du RDPC, le parti politique au pouvoir, avait d’ailleurs annoncé la couleur depuis le mois d’aout de l’année dernière, lorsqu’il recevait les médaillés des différentes compétitions internationales au palais de l’Unité. Des hommes politiques l’avaient alors accusé de profiter du contexte pour lancer sa campagne en vue de la prochaine présidentielle.

«La CAN aura lieu au jour dit..., j'en prends l'engagement PERSONNEL" Paul. BIYA aux sportifs rentrés d'Abidjan. Il ne dit pas que l'Etat en prend l'engagement, il préfère le mot "personnel". Ceci veut au moins dire deux choses : soit il n'y aura pas élection présidentielle en 2018, ce qui me semble hautement incongru, soit ce dernier est certain de demeurer aux commandes après 2018 puisqu’évidemment la CAN se tiendra en juin 2019. Et pourquoi est-il si certain ? Le Président P. BIYA est certain que "son" Code Électoral lui assure et sans effusion de sang svp (sauf Insurrection) la victoire EN TOUT ÉTAT DE CAUSE. Un exemple très simple en deux points: point Alpha ,son ami Enow Abraham est nommé, en remplacement de l'ancien de plus en plus indépendant, Président du Conseil Électoral (il organise, gère et supervise tout le processus mais ne proclame AUCUN résultat), point Omega, son ami Mekobe SONE, Premier Pdt de la Cour Suprême PROCLAME( art.137 Code Électoral)et la boucle est bouclée, le BIR (recrutement en masse ces derniers mois) fera le reste si quelqu'un fait "nyack…» avait commenté Célestin Djamen, militant très actif du SDF, le principal parti de l’opposition.

Les messages sur les nouveaux panneaux dans les villes hôtes de la CAN 2019 vont sans aucun doute relancer le débat.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique