Cameroun – Spectacles: Un palais des sports presque vide pour accueillir l’artiste congolais Ferre Gola, le rappeur camerounais Maalhox le Viber jubile

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Aug-2019 - 09h42   11067                      
0
Ferre Gola au palais des sports de Yaoundé archives
Pour le rappeur, c’est la preuve que les camerounais sont réceptifs au combat pour la revalorisation des cachets versés aux artistes camerounais par les multinationales installées au Cameroun lors des événements musicaux organisés par ces dernières

Le spectacle de Ferre Gola au palais des sports de Yaoundé n’a pas attiré les foules. Les aficionados de la Rumba congolaise n’ont pas répondu massivement présents ce samedi 10 août 2019 comme l’aurait souhaité les organisateurs de ce spectacle inédit en terre  camerounaise. Résultats des courses, c’est une salle de spectacle de près de 6000 places même pas rempli à moitié, et qui sonnait presque creux qui a accueilli la star congolaise. Comble de désespoir, l’artiste Ben decca qui devait faire la première partie  de son homologue congolais ne s’est pas présenté au concert, alors que quelques jours avant, il avait confirmé sa présence par un message vidéo. Les raisons de son désistement n’ont pas été expliquées ni par les organisateurs, encore moins par l’artiste lui-même.

Une situation qui a bien évidemment ravi le rappeur camerounais Maalhox qui est engagé depuis quelques jours dans un combat pour une revalorisation de la condition de l’artiste camerounais. Sur son mur Facebook, ce dernier a laissé transparaître sa satisfaction «On a fait un énorme tapage sur son arrivée, jusqu’au journal télé national.Sans parler des affiches, banderoles, spots télés et radio. Au passage on a profité pour insulter tous les artistes camerounais en plébiscitant son immense talent avec des mots tels que vous pouvez rivaliser avec l’homme qu’on appelle chair de poule ? (Ferre Gola). Il est venu avec 19 personnes déplacées depuis la France, plus le cachet d’un montant hallucinant qu’on lui a reversé comme d’habitude. Les multinationales ne savaient pas que c’est comme ça qu’on allait faire»  a-t-il  déclaré.

Prévu pour commencer à 21 heures, c’est finalement vers minuit que le concert de Ferre Gola a débuté. C’est à Nicole Mara qu’est revenu la lourde tache enflammer un public morne, las d’attendre que les artistes daignent  enfin monter sur scène. Sa première chanson «Sponsor» est presque boudée par le public.Mais, avec «Lele Mba» le 2eme titre qu’elle interprété, elle réussit cependant à surprendre le public en livrant une performance vocale de haute facture. Elle enchaîne ensuite avec une reprise de «Yo lele» de Papa Wemba qui enchante la communauté congolaise fortement présente au palais des sports, avant de conclure avec «homme marié». Vient ensuite Soukouss Makoul. La performance de cet artiste libanais qui fait de la Rumba est un supplice pour les spectateurs.Entretenu par le fait que le public ne connaissait ni les paroles de ses chansons, encore moins les mélodies qui les accompagnaient. Seules les chorégraphies de ses danseuses au look aguichant et ses pas de danse ont provoqué une relative émulation.  Nyangono du Sud viendra en remettre une couche quelques minutes plus tard. Le créateur du «Foup Fap» sera le seul artiste de la soirée à chanter en playback. Après avoir Interprété 3 chansons, il sera invité à quitter la scène. Visiblement surpris par la brièveté de sa performance il va laisser échapper les mots «Euille ! C’est fini ?» qui vont plonger le public dans un fou rire. Ferre Gola quant à lui va monter sur scène vers heures du matin, et chantera sans discontinuer jusqu'à pratiquement 4 heures du matin.   

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique