Cameroun - Sud-Ouest : l’Université de Buea suspend à son tour ses activités à cause du Coronavirus

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Mar-2020 - 18h27   1680                      
1
Université de Buea Archives
Le Vice-Chancellor, Horace Manga Ngomo, a publié un communiqué y afférent ce vendredi 27 mars 2020.

L’Université de Buea, région du Sud-Ouest, scrutait encore le ciel du Coronavirus, sans doute dans l’espoir que les choses s’améliorent, avec les mesures restrictives imposées par le gouvernement le 17 mars 2020 relativement à son plan de riposte contre la pandémie de COVID-19. Mais face à la fulgurance de l’épidémie et des victimes qu’elle continue de faire au Cameroun, le Vice-Chancellor de cette université, le Pr Horace Manga Ngomo, a décidé de la suspension de toutes activités au sein de son campus, à compter de ce vendredi 27 mars 2020.

En effet, le Comité des Directeurs et Doyens (CDD) s’est réuni pour la deuxième fois le 26 mars 2020, pour évaluer les activités d’une Taskfore mise sur pied au sein de l’Université, conformément aux directives prescrites par le gouvernement dans la cadre de la lutte contre le Coronavirus ; il s’est également agi de la présentation et la révision des plateformes de E-learning  adoptées pour la continuité de la lecture en ligne pendant la période de clôture de l’Université

« Toutes les activités à venir sur le campus, à l’instar des lectures, réunions élargies, cérémonies publiques, séminaires, etc., sont suspendues jusqu’à nouvel avis ; les résultats 2019/2020 des examens du premier semestre seront publiés en ligne le vendredi 27 mars 2020 ; les activités prévues dans l’agenda de l’université à l’instar des examens de rattrapage du premier semestre, les stages bloqués pour les jeux universitaires, etc., sont suspendues », peut-on lire dans le communiqué ayant sanctionné cette réunion présidée par le Vice-Chancellor.

Horace Manga Ngomo invite également tous les étudiants en stage académique ou professionnel dans diverses institutions, à suspendre leurs activités immédiatement et de regagner leurs domiciles.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique