Cameroun - Suite à la tuerie de Mautu: Le député français Sébastien Nadot appelle son pays à exiger une enquête internationale sur les exactions en zone anglophone

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Jan-2021 - 16h44   6775                      
19
Sébastien Nadot Droits réservés
Le parlementaire a saisi les autorités de son pays à ce sujet, via une correspondance datée de ce 12 janvier 2021.

La lettre de Sébastien Nadot est destinée à Emmanuel Macron, le Président français; son ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian; Nicolas Rivière, le Représentant permanent de la France au Conseil de Sécurité des Nations Unies; et à Christophe Guilhou, l’ambassadeur de France au Cameroun.

Le député français de la Haute Garonne écrit que «la violence dans sa forme la plus extrême a encore frappé le Cameroun ce dimanche 10 janvier 2021. Après Ngarbuh et Kumba, pas moins de huit habitants de Mautu, dans la région du Sud-Ouest, ont été massacrés dans des circonstances non encore élucidées».

Il salue d’abord la réaction de la France, qui par la voix de son ambassadeur à Yaoundé, a immédiatement condamné «l’usage indiscriminé de la violence contre des civils». Mais il pense aussi qu’il faut aller au-delà de la simple indignation.

Aussi, le parlementaire appelle-t-il l’hexagone à «porter avec force et vigueur une demande d’enquête internationale sous l’égide des Nations Unies au sujet des exactions très nombreuses commises depuis 2016 dans le cadre du conflit qui oppose les séparatistes anglophones du Cameroun au gouvernement camerounais».

Il termine sa lettre en rappelant à son pays les termes de la Résolution 684 du Congrès américain du 1er janvier dernier. Laquelle appelle notamment à une plus grande implication de la France dans la recherche d’une solution durable à la crise.

Il est important de noter qu’au sujet de l’incident de Mautu, le gouvernement camerounais, par l’entremise du ministère de la Défense, soutient qu’il s’agit d’images «conçues» par des combattants sécessionnistes dans l’optique de faire porter le chapeau aux militaires camerounais.

Lettre du député Nadot (c) capture d'écran
Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique