Cameroun - Technologie: Vers un contrôle d’homologation des équipements et matériels des télécommunications

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Feb-2018 - 20h59   4364                      
0
Abonnés téléphone mobile Archives
Le gouvernement, à travers l’Agence de régulation des  télécommunications (ART), va procéder dans les prochains jours à une campagne de recensement des équipements et matériels de télécommunications. C’est ce qu’indique en substance le communiqué de l’Agence rendu public il y a quelques jours.

Dans cette note dont le contenu est relayé par Cameroon Tribune en kiosque le mardi 6 février 2018, le directeur général de l’ART informe l’ensemble des professionnels, importateurs et revendeurs de matériels et équipements terminaux de télécommunications «que tout équipement terminal destiné à être connecté, directement ou indirectement, à un réseau ouvert au public ne peut être mis sur le marché camerounais qu’après homologation».

Les équipements concernés par cette certification sont les téléphones, Smartphones, tablettes numériques, émetteurs de radiodiffusion, émetteurs TV. On compte également sur la même liste, les équipements station terrienne, équipements télématiques, équipements Wi-Fi, décodeurs. Selon Mengang Bekono, Directeur technique de l’Agence de régulation des télécommunications, l’homologation des équipements de télécommunications est l’une des missions de l’Agence et parmi ces équipements, le plus connu est le téléphone.

«Les textes ont assigné à l’ART la délivrance des documents exigibles pour l’importation de ces appareils. Il s’agit du certificat d’admission temporaire délivré pour l’importation des équipements non encore homologués au Cameroun afin de les soumettre à homologation et de l’attestation d’homologation qui autorise l’importation des équipements déjà homologués par l’agence en précisant les quantités à importer. Dans ce cadre, nous sommes souvent amenés à conduire des contrôles sur le marché et pour 2018, on annonce des opérations d’une certaine envergure sur l’étendue  du territoire national», explique-t-il dans les colonnes du journal.

La campagne initiée par l’ART permettra de lutter contre la présence sur le marché intérieur des téléphones non homologués et de maîtriser le volume de ces équipements en circulation sur le territoire national. Il s’agit aussi de protéger les opérateurs économiques locaux contre la concurrence déloyale des importateurs illégaux et d’endiguer l’importation des téléphones contrefaits et des risques qu’ils représentent pour l’utilisateur. Il est aussi question de lutter contre les terminaux contrefaits.

«Chaque téléphone a un code unique, c’est le code Imei utilisé en cas de recherche de perte, de vol ou identification d’un téléphone par le réseau de l’opérateur. Mais il se trouve que sur le marché, il y a des centaines de téléphones qui ont le même Imei. En cas de problème, ce  n’est pas facile de procéder à toutes ces vérifications», explique Mengang Bekono.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique