Cameroun - Télécommunication: La place de la téléphonie mobile dans le développement de l’économie numérique et de l’e-banking en débat à la deuxième journée du Cameroon mobile 2020

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-May-2021 - 15h35   2300                      
0
Telephones Archives
Des experts ont échangé sur ce sujet le 18 mai 2021.

Dans le cadre de la célébration des 20 ans de la téléphonie mobile au Cameroun, les experts ont échangé sur la place de la téléphonie mobile dans le développement de l’économie numérique et de l’e-banking. Pendant cette discussion, l’un des thèmes en débat était: «Téléphonie mobile, économie numérique et E-Banking», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 19 mai 2021. Le journal précise qu’il était question de comprendre la place de la téléphonie mobile dans le développement de l’économie numérique et de l’e-banking.

Martin Kingue Etame, responsable à Banque atlantique présent à la conférence, a expliqué que: «la téléphonie mobile de par son taux de pénétration auprès des masses couvrant ainsi les secteurs formel et informel, constitue le socle granitique sur lequel tous les nouveaux développements vont venir s’agripper. C’est pour cela qu’on part du fait qu’à partir du moment où ils ont plus de 90% de taux de pénétration avec un outil technologique, il est préférable de s’agripper sur cet outil pour essayer de développer toutes les autres applications, services, innovations qu’on peut offrir à la population», lit-on.

Dans le même sens, Valentin Mbozo’o, directeur général du GIMAC et président de ce panel, a précisé que: «en tant qu’infrastructure principale pour le moment, la téléphonie mobile parce que c’est elle qui couvre le plus de Camerounais du fait de l’ampleur du secteur informel est au centre de l’économie numérique», relève le journal.

Ainsi, la téléphonie mobile est incontournable pour le développement des services digitaux. C’est pour cette raison que le Guichet unique des opérations du commerce extérieur (GUCE) affirme avoir eu recours à elle pour davantage se rapprocher des usagers et des partenaires. Selon Abdoulaye Faouzi, directeur technique du GUCE, «il est possible même sans Internet d’être servi par cette structure chargée de la simplification des procédures relatives aux importations et aux exportations», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Enfin, l’un des responsables de la banque digitale d’UBA, Yves Laurent Soumelong, autre panéliste à cette conférence, a indiqué que «grâce aux facilités qu’offre la téléphonie mobile, il n’est plus nécessaire de se déplacer pour mener un certain nombre d’opérations», conclut le journal.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique