Cameroun - Télécommunications: Vodafone veut reprendre ses activités au Cameroun

Par Jean-M NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jan-2018 - 14h09   5186                      
1
Une agence Vodafone Archives
Afrimax Group a relancé le gouvernement en fin d’année 2017 pour l’obtention d’une licence de première catégorie par Vodafone.

L’information est contenue dans les colonnes de L’Œil du Sahel paru le 12 janvier 2017. en effet, lit-on, « après avoir annoncé la cessation de ses activités au Cameroun le 9 novembre dernier, Afrimax Group, qui fournissait l’internet dans le pays à travers Vodafone, avant sa suspension par le régulateur (en septembre 2017) pour défaut de licence, a relancé le ministère des Postes et Télécommunications ».

A la demande du MINPOSTEL, Minette Libom Li Likeng, l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART), a interrompu le 14 septembre 2017, les services de Vodafone Cameroon. La ministre reprochait à l’opérateur de ne disposer  « d’aucun type de licence (première et deuxième catégories pour exercer au Cameroun en qualité d’opérateur de communication électronique ».

Malgré la tentative de résistance, le président d’Afrimax Group s’était résolu le 10 novembre, à signer un communiqué dans lequel Lars Stock indiquait que « après le retrait de sa licence par le ministère des Postes et Télécommunications et l’Autorité de Régulation des Télécommunications et la longue suspension de ses services, l’entreprise Afrimax Cameroon a conclu à contrecœur qu'il n'était plus commercialement viable de reprendre ses services au Cameroun. En conséquence, Afrimax Cameroon a cessé ses opérations avec effet immédiat ».

A en croire notre confrère, Lars Stock, a adressé une correspondance au MINPOSTEL avec copie dans les services du Premier Ministre, pour réaffirmer l’intérêt de son groupe pour l’obtention d’une licence de première catégorie, en vue de l’exploitation des réseaux de télécommunications dans le pays.

Une demande qu’Afrimax Group souhaite voir traitée en urgence. L’Œil du Sahel prévient qu’en cas d’octroi de la licence, Vodafone aura la mission difficile d’attirer les abonnés au moment où les opérateurs CAMTEL et Yoome Cameroun s’activent pour récupérer ses abonnés délaissés depuis novembre 2017.

 

Auteur:
Jean-M NKOUSSA
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique