Cameroun - Téléphonie mobile: CAMTEL annonce la mort lente du CT Phone (Vidéo)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Nov-2017 - 11h54   5843                      
0
Benjamin Gérard Assouzo'o, directeur marketing et Communication CAMTEL SAGO
Benjamin Gérard Assouzo'o, le directeur marketing et Communication de la Cameroon Telecommunication (CAMTEL), a annoncé dans une interview diffusée par la chaîne de TV Canal 24 pendant le weekend que CAMTEL a décidé d'abandonner la technologie CDMA2000, dans l'espoir que la ministre des Postes et Télécommunications lui permettra d'obtenir une licence GSM/3G/4G qui «ne contribuerait qu'à enfoncer le dernier clou dans son cercueil !».

Monsieur Assouzo'o a déclaré que «le CT Phone a eu 900 000 recrutements. Il a souffert de ce qu'il n'y a pas de marchés de terminaux. Donc, chaque fois que les terminaux sont finis, on perd les abonnés en masse. Chaque fois que quelqu'un ne peut pas aller quelque part acheter un terminal, on perd. Et Camtel n'a pas vocation à vendre la quincaillerie. Nous n'allons pas continuer à nous engluer dans un marché de CT Phone qui ne nous rapporte pas grand-chose. Nous voulons avancer vers autre chose. Aller sur le terrain des autres (les autres opérateurs qui font du GSM, NDLR), pour qu'on se batte à armes égales. Et sérieusement !»

Benjamin Gérard Assouzo'o sur l'avenir du CT Phone Canal 24

Selon un spécialiste des télécommunications, cette ambition est la conséquence du récent audit des services de télécommunication fournis par les entreprises présentes au Cameroun, commandé par le Gouvernement.

«La normalisation de la qualité de service dans les réseaux GSM/3G/LTE, comme je le crains, venait à obliger les opérateurs concernés à revendiquer les fréquences actuellement utilisées par la 4G/LTE de CAMTEL (X-TremNet) à 1.800 MHz, contraignant finalement ce dernier à devoir les leurs rétrocéder, comme cela a déjà été le cas avec Orange - qui a déjà récupéré 5 MHz sur les 20 MHz initialement utilisés par X-TremNet, ce qui fait qu'il ne lui reste que 15 MHz - ce qui ne laisserait à CAMTEL, pour seule alternative à moyen terme, si ces derniers venaient à récupérer ces 15 MHz restants, que l'option qui consisterait tout simplement à mettre les équipements concernés hors service, emportant ainsi YooMee et/ou Vodafone dans sa mort!», analyse le spécialiste.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique