Cameroun - Tension sociale: Les ex-employés des sociétés d'Etats liquidées ou restructurées à nouveau dans la rue

Par Iris BITJOKA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Apr-2017 - 13h35   7337                      
0
Grève des ex-employés d'Etat Archives
Ils ont mis à exécution leur menace brandie il y a environ 2 semaines. Accusant le ministre des finances Alamine Ousmane Mey de bloquer le processus, ces ex-employés ont à nouveau assiégé l’entrée de ses services à Yaoundé le mercredi 19 avril 2017, pour revendiquer  comme c’est le cas depuis 29 ans, le paiement de leurs droits sociaux.   

Après les enseignants indignés il y a quelques semaines, c’est au tour des ex-employés des sociétés d'Etats liquidées ou restructurées d’envahir l’esplanade du ministère des finances à Yaoundé. Ces hommes et femmes du 3ième âge plusieurs centaines au total, dénoncent le blocage du processus de liquidation par le gouvernement et sont déterminés à obtenir le paiement de leurs 9 mois de salaires estimés à 21 milliards de FCFA et de leur prime de reconversion d’un montant d’un peu plus de 10 milliards de francs. Pour la cause, ils ont décidé de camper devant le ministère des finances jusqu’à la résolution de leur problème. « Vous avez vu la casse ici ? Vous avez vu le blocage de la route ? Mais quand ils vont se fâcher ils vont venir là, ils vont nous battre ici » révèle l’un des ex-employés. Une repression qu’ils n’entendent pas fuir cependant. « Là où nous sommes là, nous nous sommes replié à l’ombre, on attend que le soleil baisse, nous iront ensuite nous installer sur les marches de l’escalier pour dormir là. Et comme ça chaque jour, jusqu’à ce qu’ils nous paient tous. Ils ne veulent pas. Ils souhaitent qu’on meure tous. Sur les 23 milles que nous étions, aujourd’hui au moins 5milles sont déjà morts, depuis 29 ans que nous revendiquons » confie David Moukondo président du Collectif des ex-employés des sociétés d’Etat liquidées ou restructurées.

Réunis à la bourse de travail au quartier Messa à Yaoundé dans la Région du Centre le 4 avril dernier, ces ex-employés au cours d’une concertation entreprennent d’écrire à Philemon Yang le Premier Ministre (Pm) par ailleurs Chef du Gouvernement. Objectif, bien lui faire comprendre qu’ils sont prêts à retourner dans la rue si le gouvernement continue de leur demander d’être patient, sans rien faire pour bouger les lignes, et satisfaire leur demande. « Notre retour à l’esplanade du ministère des finances ce 19 avril, est dû au fait que nous en avons déjà ras-le-bol, nous sommes fatigués de la marginalisation. Nous voulons le paiement immédiat des reliquats de nos 9 mois de salaires et de notre prime de reconversion » grogne David Moukondo, porte-parole de ces ex-employés des sociétés d’Etats liquidées ou restructurées.

Pour eux, la revendication dure depuis 29 ans, mais jusqu’à présent le gouvernement ne montre aucune volonté de payer ce qui leur revient de droit. « Ils décident qu’on nous paie 3 mois de la prime de reconversion. On débloque dit-on 7 milliards de francs. Mais au final ce sont trois milliards de FCFA qui doivent nous être distribués pour les 3mois indiqués. Chose qui n’est pas faite. A peine 12 personnes sont payées dont certaines pas entièrement, que les paiements sont suspendus » explique  le porte-parole David Moukondo. Le retraité la mine fatiguée fait savoir qu’au sujet des 9 mois de salaires revendiqués, les débats ont été relancés. «  Le premier ministre nous a envoyé vers le ministre des finances depuis le 08 octobre 2015, pour qu’il examine de manière diligente le dossier, pour qu’il lui donne la suite. Rien ! On a déjà fait 5 demandes d’audiences de cette date à aujourd’hui, le ministre des finances ne nous reçoit pas. Il y a un blocus total sur le processus de paiement de nos droits. 29 ans c’est trop ! » affirme David Moukondo.

Iris Bitjoka

 

Auteur:
Iris BITJOKA
 contact@cameroon-info.net
 @T_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique