Cameroun - Tensions Rca/Tchad: Le président Paul Biya parmi les médiateurs qui ont calmé le jeu entre Mahamat Idriss Deby et Faustin Touadera

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jun-2021 - 11h15   19835                      
10
Les émissaires centrafricains reçus par le Président Tchadien Présidence Tchad
Après avoir boudé une délégation envoyée par son homologue centrafricain, le chef de l’Etat tchadien a finalement accepté, mardi 1er juin 2021, la proposition sur la mise en place d’une commission d’enquête internationale indépendante afin d’élucider les circonstances de la tuerie de six militaires tchadiens par l’armée de la RCA.

L’incident a eu lieu à la frontière des deux pays le dimanche 30 mai 2021. Le lendemain, le gouvernement de la République centrafricaine a exprimé ses regrets et expliqué dans un communiqué que les soldats tchadiens tués, sont des victimes collatérales de la chasse aux rebelles lancée par les forces de défense et de sécurité centrafricaines. Choqué, le gouvernement tchadien a promis des représailles et refusé, dans un premier temps, de recevoir la délégation d'émissaires envoyée par Bangui.

Selon Radio France internationale, cette délégation, constituée des Ministres des Affaires Étrangères, de la Défense et de la Sécurité, a rongé son frein pendant plus de 24 heures à Douala au Cameroun, avant finalement d’avoir le feu vert de N'djamena. «Les bons offices des pays comme l’Angola ou encore le Cameroun, ont apparemment payé, puisque les autorités tchadiennes ont finalement accepté de recevoir cette délégation», a indiqué RFI.

Selon nos sources, le Président Paul Biya fait effectivement partie des médiateurs qui ont pesé de tout leur poids pour amener le président Mahamat Idriss Deby à mettre de l’eau dans son vin.

«Dès leur arrivée au Tchad, et sans délai, les émissaires centrafricains furent reçus au ministère tchadien des Affaires Étrangères par leurs homologues de la Défense, de la Sécurité et des Affaires Étrangères avec lesquels ils ont échangé et se sont accordés sur les termes d'un communiqué conjoint avant d'être reçus dans la suite immédiate par le président Mahamat IDRISS DEBY. Lors des échanges, tout en marquant sa surprise et son incompréhension, l'illustre hôte a affirmé sa disponibilité à travailler avec son frère centrafricain, à l'apaisement et à la concorde entre les deux peuples, tout en recherchant les causes des derniers événements à travers une commission d'enquête internationale indépendante et impartiale. La volonté des parties à privilégier le dialogue et à préserver la paix a été réitérée. Pour finir, les émissaires centrafricains et leurs homologues ont procédé à la signature du communiqué conjoint avant le départ de la délégation centrafricaine pour Bangui», a informé le Porte-parole du Gouvernement centrafricain.

Ci-dessous, le Communiqué conjoint signé par les deux pays

 

Communiqué conjoint signé par les deux pays (c) Présidence Tchad
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique