Cameroun - Terrorisme: Boko Haram trouve de nouveaux fiefs  au Cameroun 

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2017 - 07h44   48200                      
0
Des montagnes de l'Extrême-Nord Archives
Traqués par l’armée camerounaise, les éléments du groupe terroriste ont trouvé refuge dans les montagnes entre le Mayo-Sava et le Mayo-Tsanaga. 

L’information est contenue dans les colonnes de L’Œil du Sahel en kiosque le 9 janvier 2017. Le journal, général bien renseigné en termes d’actualité sécuritaire dans le septentrion, fait savoir que Boko Haram s’est trouvé de nouveaux sanctuaires au Cameroun. Dans les montages situés le long de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria. 

«Face à la violente offensive des éléments du BIR (Bataillon d’Intervention Rapide NDLR) sous la bannière de la Force Multinationale Mixte (FMM), offensive débutée le 16 novembre 2016, les terroristes de Boko Haram appliquent la technique de contournement de l’ennemi. Ils dézonent abondamment le terrain de l’armée camerounaise bien équipée et motivée pour trouver refuse dans les montagnes qui serpentent la frontière dans les Départements du Mayo-Sava et du Mayo-Tsanaga», informe notre confrère. 

Le groupe terroriste espère ainsi pouvoir échapper à l’armée camerounaise. L’article renseigne également que les insurgés sont nombreux parce qu’ayant été rejoints par les fuyards de la forêt de Sambisa au Nigéria où ils sont traqués. Ils font face à un problème de ravitaillement. Du coup, «les villages situés en contrebas des montagnes où ils ont pris leurs quartiers généraux, sont systématiquement visités et pillés», lit-on.

Particulièrement visées, les localités de Malika et Kassa dans l’Arrondissement de Mora, tout comme celles de Kérawa, Gakara, Bamé et Yegoua, Yeguewa, Gangawa, et dans l’Arrondissement de Kolofata. Au total, 19 localités camerounaises sont concernées par ces incursions qui se soldent souvent par d’importants butins emportés. Mais l’armée camerounaise fait savoir qu’une opération est en cours pour mettre fin à cette situation désastreuse pour les populations. 

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique