Cameroun - Theodore Nsangou: «EDC passe des moments difficiles, mais n’est pas au bord du gouffre»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Dec-2018 - 17h30   4041                      
1
Théodore Nsangou, DG d'EDC Capture d'écran
Le directeur général de Electricity Development Corporation (EDC) dément les allégations selon lesquels l’entreprise est au bord de la faillite.

«Comme toutes les entreprises subventionnées par l’Etat du Cameroun, EDC n’échappe pas au contexte socio-économique actuel marqué par une forte mobilisation des ressources financières vers les priorités sécuritaires et l’organisation de la CAN», explique-t-il dans les colonnes de Repères du mercredi 19 décembre 2018.

En effet, ajoute-t-il, «c’est depuis deux ans qu’EDC ne bénéficie plus des subventions de l’Etat. Ce qui exerce une forte pression sur les finances de notre entreprise. Malgré cette situation conjoncturelle, nous continuons de remplir les missions que nous a confiées le gouvernement camerounais».

A en croire Theodore Nsangou, le barrage de Lom Pangar fonctionne normalement et les approvisionnements en gasoil sont effectifs. Sur le plan social, l’entreprise concentre actuellement ses efforts pour le paiement régulier et à date des salaires du personnel et essayons d’apurer notre dette sociale au fur et en mesure en fonction de notre santé financière.

«Je profite pour remercier tout le personnel de EDC pour sa résilience face à cette pression financière qui pour ma part sera bientôt terminée avec le paiement des droits d’eau. EDC passe des moments difficiles, mais notre entreprise n’est pas au bord du gouffre», martèle le DG.

En septembre dernier, le ministre s’est rendu à Lom Pangar pour lancer les travaux de l’usine de pied qui devrait produire 30 MW pour la Région de l’Est et permettre l’électrification de plus de 150 localités. «Nous sommes à pied d’œuvre pour que cet ouvrage de production d’énergie prenne corps et vienne créer les grandes opportunités d’industrialisation et améliorer les conditions de vie des populations de la Région de l’Est», affirme Theodore Nsangou.

A cet effet, l’Etat du Cameroun a renouvelé sa confiance à EDC à travers le déblocage de sa quote-part d’avance de démarrage des travaux. A la suite du gouvernement camerounais, la Banque africaine de développement vient de débloquer son contribution. Tous les voyants sont verts pour la réussite des travaux.

L’autonomie financière de EDC est également un chantier sur lequel le top management de l’entreprise focalisera ses énergies, car elle permettra à l’entreprise de sortir du cadre des subventions de l’Etat et apportera des solutions concrètes aux revendications du personnel.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique