Cameroun - Tournée américaine - Maurice Kamto face à "Voice of America": "Nous n'avons jamais changé le fait que nous étions et nous sommes le vainqueur de l'élection présidentielle du 7 Octobre 2018"

Par | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Feb-2020 - 02h40   9296                      
34
Maurice Kamto sur VOA, 11/02/2020 Capture d'ecran
"C'est de la médiocrité que de proposer aux gens le tribalisme parce que aucun de nous n'a choisi de naitre la ou il est né..."

Le Professeur Maurice Kamto etait dans les studios de la Voix de l'Amerique a Washington, DC ce Mardi 11 Fevrier 2020:

 

Quelques temps forts l'entretien:

 

Presidentielle 2018 et Elections de 2020

Nous n'avons jamais change le fait que nous etions et nous sommes le vainqueur de l'election presidentielle du 7 Octobre 2018.
Et nous avons mis au defi tous ceux qui en doutaient, en particulier le Gouvernement et le Parti au pouvoir en disant, si vous en doutez, recomptons les voix...

Normalement ils auraient du etre a l'aise vis-a-vis de notre proposition pour nous confondre, s'ils etaient surs de leur victoire, d'autant plus que c'est eux qui detiennent tous les documents...

Nous avons dit faisons le re-comptage des voix en croisant les proces verbaux et les fiches d'emargement (detenus par ELECAM). Si le candidat proclame vainqueur est effectivement le vainqueur, moi j'irai m'incliner devant lui et l'applaudir et je reconnaitrai sa victoire.

Si en revanche, comme je le crois, j'en suis le vainqueur, il faudra qu'il ait l'elegance de ceder le pouvoir...

Nous sommes confiants que si les elections sont organisees dans les conditions de transparence requises dans un pays democratique, nous en serons les vainqueurs. Les camerounais l'ont exprime a diverses occasions...

Il est tout a fait clair que le taux particulierement faible de participation aux elections du 9 Fevrier 2020 est une indication claire que le peuble camerounais nous a entendu et a suivi l'appel au boycott.

 

"Petits partis"


Les electeurs camerounais ont repondu au President Biya au sujet des "petits partis". On sait de quel cote se trouvent les petits partis.

Libertes


... Tout ce qu'on peut regretter c'est que le Gouvernement actuel ne nous permet pas de parler aux Camerounais. Nous ne pouvons pas tenir un meeting public au Cameroun... Je ne parle meme pas de marches...

Depuis notre sortie de prison, nous avons demande a tenir un meeting a Ebolowa, dans le Sud, a Douala et a Yaounde. Aucun de ces meeting n'a pu se tenir, a cause du refus du Gouvernement camerounais... Refus qui est toujours accompagne d'une action musclee des forces de l'ordre (Police, Gendarmerie)... qui torturent, frappent, dispersent le moindre attroupement sans menagement...



Crise anglophone

Des que la crise anglophone a pris la tournure que nous connaissons aujourd'hui (cad conflit arme), nous avons propose au gouvernement qu'a defaut pour le president de la Republique d'aller dans la Region Anglophone tenir un discours d'apaisement, qu'il envoie une delegation politique, composee des membres du parlement representant divers partis politiques a l'assemblee nationale, composee des leaders religieux et des leaders de la Societe civile ainsi que des chefs traditionnels porteurs d'un message de paix et d'apaisement... Cela n'est jamais arrive...


Solution et 4 points:

1.- Liberer tous les prisonniers politiques anglophones arretes dans le cadre de cette crise, y compris mr Ayuk Tabe.

2.- Negocier un cessez-le-feu avec les groupes armes anglophones... Retrait de l'armee de la zone.

3.- Mettre sur pied un plan d'urgence de reconstruction

4.- Organiser un dialogue inclusif....


Sortie de prison

Je n'ai absolument jamais ecrit au President de la Republique ni communique avec lui de quelque maniere que ce soit pour lui demander notre mise en liberte...

Je crois que notre liberation est une conjonction du travail et de la mobilisation extraordinaires des Camerounais du Cameroun. A cela s'est ajoutee la mobilisation exceptionnelle de la diaspora camerounaise. Ce sont ces pressions, combinees avec celles des pays partenaires du Cameroun, de la communaute internationale, qui ont abouti a notre liberation...



Reconciliation avec le Gouvernement

Je n'ai cesse de tendre la main... J'ai toujours dit que j'etais ouvert... a tous les camerounais qui sont dans une dynamique pour qu'on change notre pays ensemble et qu'on le mette sur de bons rails pour relever les defis qui sont devant lui...

Pendant que j'etais en detention, j'ai ecrit pour dire que je tendais la main pour que l'on solde le passif de l'election presidentielle de 2018. Je n'ai recu en retour que des quolibets et des insultes. J'ai tendu la main, on a crache dans ma main...
 

Sur le tribalisme:

Je suis tres triste de voir que tout ce que l'on propose aux camerounais aujourd'hui c'est de la haine inter-ethnique

On a instille dans la veine et dans la societe camerounaise la detestation les uns des autres sur la base des considerations purement ethniques. C'est contre cela que je me bats...

Je me suis exprime devant le conseil constitutionnel en ce sens de maniere claire et quelqu'un qui a mal compris ou qui s'est cru tres malin a voulu trourner nos propos mais les camerounais ont bien compris qu'il tentait une aventure qui venait seulement conforter leur posture tribaliste.... Mais moi je ne mange pas de ce pain et je ne les laisserai pas detruire le Cameroun

C'est de la médiocrité que de proposer aux gens le tribalisme parce que aucun de nous n'a choisi de naitre la ou il est né...



SUR LE MEME SUJET:







Dans la même Rubrique