Cameroun - Transport aérien: Camair-Co met le cap sur Dakar et Abidjan à partir du 15 décembre 2017

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Nov-2017 - 04h07   2786                      
2
B737 TJ-QCB de Camair-Co Jet Photo
Selon l’annonce de Camair-Co, il y aura quatre vols par semaine à partir du Cameroun. Ce seront les lundis, mercredis, vendredis et samedis.

La compagnie aérienne nationale Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) annonce la réouverture de deux lignes vers l’Afrique de l’Ouest dès le 15 décembre 2017. Dakar au Sénégal et Abidjan en Côte d’Ivoire. Avant la date du 15 décembre, apprend-on au sein de la compagnie, Camair-Co va renouer avec Bangui, la capitale centrafricaine, à partir du 3 décembre 2017. Selon le chronogramme publié, il y aura régulièrement deux vols par semaine, au départ du Cameroun, en direction de la capitale centrafricaine. Ce seront les jeudis et dimanches.

Cette annonce est consécutive à la réouverture de la ligne de Libreville, au Gabon, le 27 octobre 2017. D’après les détails donnés par la compagnie, il y a quatre vols par semaine à destination de la capitale gabonaise, à savoir : lundi, mercredi, vendredi et dimanche. La ligne de Cotonou, elle, est restée jusqu’ici fonctionnelle.

Cette reconquête de l’espace aérien africain répond au plan de relance de la compagnie proposé par Boeing Consulting. Elle intervient alors que Camair-Co s’est largement déployé sur le réseau national où elle a l’exclusivité. Selon le Directeur général Ernest Dikoum, plus de 200 000 passagers ont été transportés sur le réseau national en 2017.

Pour lui, l’une des clés de son  succès c’est le langage franc et sincère qu’il entretient avec les décideurs politiques du Cameroun. «Quand on  gère une compagnie nationale à capitaux publics, il faut savoir  dire aux dirigeants politiques ce qui ne va pas avec franchise. Car souvent  ils ne comprennent pas la complexité du secteur» a-t-il souligné, ajoutant que «notre équipe était la première à convaincre le gouvernement de  fermer certaines lignes internationales non productives».

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique