Cameroun - Transport aérien: CAMAIR-CO n’a pas été suspendue par l’IATA, selon son DG Ernest Dikoum

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Dec-2018 - 11h53   4810                      
8
Ernest Dikoum, DG Camair-Co Archives
Le directeur général de la compagnie nationale aérienne a publié un communiqué pour démentir les informations faisant état de la suspension de CAMAIR-CO à l’international.

La Cameroon Airlines Corporation demeure membre de l’Association internationale du transport aérien (IATA). C’est la principale information contenue dans le communiqué du directeur général de la compagnie nationale aérienne. Depuis 48h, la presse fait état d’une suspension de CAMAIR-CO.

C’est que, l’Etoile du Cameroun a perdu sa Certification IOSA, un programme d’audit de la sécurité opérationnelle développé par IATA pour évaluer les systèmes de gestion et de contrôle opérationnels des compagnies aériennes. La certification est délivrée pour une validité de deux ans et est renouvelée à l’issue d’un nouvel audit concluant.

Battant en brèche ces informations, Ernest Dikoum affirme qu’« Au terme de l’audit en fin août 2018, des écarts ont été relevés et un calendrier de la phase post-audit a été élaboré. Il convient de relever que l’identification et la fermeture des écarts constituent un passage obligé pour toutes les compagnies aériennes qui effectuent des programmes IOSA ».

Cependant, souligne le directeur général de la compagnie n aérienne « CAMAIR-Co dispose de 120 jours calendaires à compter de cette date pour clore son audit, afin d’être réintégrée dans le registre IOSA, conformément aux dispositions du chapitre 7 du Manuel du Programme IOSA. Les progrès accomplis dans ce sens sont rassurants pour la suite ».

Ernest Dikoum rassure qu’« à ce jour, le système INTELEX n’affiche aucun élément négatif susceptible de mettre en péril le renouvellement de sa certification E-IOSA 2018 ». Il tient ainsi à balayer d’un revers de la main, « les rumeurs malveillantes sur le processus de renouvellement de sa certification IOSA, lesquelles sont propagées depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et par certains individus mal intentionnés, avec la volonté manifeste de nuire à sa bonne réputation ».

Fred BIHINA

                                                                              

 

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique