Cameroun – Transport interurbain: Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe (Ministre des transports) édicte 7 principales recommandations pour inverser la courbe des accidents

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Jul-2019 - 15h04   2663                      
0
Jean Ernest Ngalle Bibehe Archives
C’était au cours de la réunion de crise qui a eu lieu le 09 juillet 2019, entre les promoteurs d’agences de transport et le ministre de tutelle

Le spectre de la mort continue d’étendre ses tentacules sur les routes camerounaises. En moins d’un mois, près de 30 personnes ont été brutalement arrachées à la vie lors de violents accidents de la circulation. Le 23 juin dernier, 20 personnes sont passées de vie à trépas lors d’une collision entre un camion et un car de transport sur la route de l’Ouest, précisément au niveau du col Batié. Le 1er  Juillet 2019 à Boumnyebel sur l’axe lourd Douala-Yaoundé, ce sont 7 autres personnes qui ont perdus la vie dans une autre collision impliquant cette fois 2 véhicules de transport interurbain. C’est au vu de ce qui précède, que le ministre des transports Jean Ernest Ngalle Bibehe, a tenu à organiser  une réunion de crise avec les responsables des agences de voyage au sein de son département ministériel.

Le bihebdomadaire l’Essentiel du Cameroun en kiosque ce lundi 15 juillet 2019, révèle qu’en l’absence des chauffeurs, les responsables des agences de voyage ont tous pointé un doigt accusateur vers les chauffeurs, les  accablant de bien des maux. À savoir ; le non respect des consignes de securité, la pratique de la surcharge et la conduite en état d’ebriété. Les accusateurs (les responsables des agences de voyage) ont eux aussi, été invités à faire une introspection. Notamment sur les conditions salariales dérisoires des chauffeurs et le mauvais entretien des véhicules.

Au finish, le patron des transports a edicté 7 principales recommandations pour essayer tout au moins d’enrayer la récurence des accidents de la circulation. Ce dernier a préconisé l’aménagement d’un planning de rotation des chauffeurs pour permettre leur repos systématique après un temps de conduite raisonnable, l’aménagement des espaces salubres et paisibles pour le repos des chauffeurs, l’affiliation de tous les personnels à la caisse nationale de prevoyance sociale (CNPS), le recyclage systématique de tous les chauffeurs, le pesage systématique de tous les vehicules au contrôle technique, la prescription du respect scrupuleux des règles de circulation routière aux chauffeurs.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique