Cameroun - Travaux routiers/Entrée Est de la ville de Douala: Le ministre des Travaux Publics favorable à une reprise du trafic en fin 2020

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2020 - 10h42   5666                      
0
Travaux de la pénétrante Est de Douala archives
Emmanuel Nganou Djoumessi a tenu une séance de travail avec les entreprises Magil et Razel, impliquées dans la réalisation des travaux de ce chantier.

Les travaux de construction de l’entrée Est de la ville de Douala étaient au centre d’une séance de travail qui  a réuni, le 8 octobre 2020, le ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, et les responsables des entreprises Magil et Razel, impliquées dans la réalisation de ces travaux, ainsi qu'un représentant du ministère de l'Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Au cours de cette rencontre, le MINTP a «demandé à Magil et surtout à son sous-traitant d'intensifier sa mobilisation sur le boulevard urbain de l'entrée Est de la ville de Douala, pour qu'il soit ouvert au trafic à l'horizon novembre-décembre 2020», renseigne le quotidien Le Messager dans son édition en kiosque ce 9 octobre 2020.

Pour atteindre cet objectif, il faudra dévier une bonne partie du trafic journalier vers les voies alternatives, et les camions devront circuler dans la nuit. Un arrêté des autorités administratives viendra le préciser. Ceci en attendant la finalisation du contrat financier, précise le ministère des Travaux Publics.

Pour l’entreprise Magil, «le problème essentiel reste la proximité du CHAN. On a fait des correspondances avec les différents ministères, pour prévenir qu’il fallait mobiliser certains travaux et réaliser certaines choses. Aujourd’hui, la date fatidique approche. On a des soucis par rapport à la rédaction complète du contrat, et ceci est récurrent depuis 2019. Ça fait un an que le contrat commercial est signé, un an que nous avons commencé les travaux de routes alternatives. Et nous sommes toujours en train de discuter par rapport à des points techniques du contrat avec le financier», a expliqué Vincent Baraton, le directeur technique de Magil.

Vincent Baraton promet également que Magil va «travailler en partenariat avec l’entreprise Razel pour assurer la connexion et les interfaces entre le projet principal et les travaux d'urgence qui sont mis en place. Nous réalisons notre part en faisant notre travail… sur notre contrat. Et pour assurer la fluidification, nous sommes en contact avec les forces de l'ordre pour essayer de les aider dans leur travail, d’aménager des parkings et de rendre la circulation le plus fluide possible», a-t-il expliqué.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique