Cameroun - Tuerie de Mautu/Maurice Kamto (leader politique): «Je condamne cette horreur et présente mes condoléances aux familles éprouvées»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jan-2021 - 14h28   4124                      
9
Maurice Kamto archives
Le président du MRC réitère l’appel à la fin de la guerre en zone anglophone.

De plus en plus, les informations se précisent autour des évènements de Mautu. Selon différentes sources, y compris l’ambassade de France au Cameroun, plusieurs civils (au moins 08), ont été massacrés le dimanche 10 janvier 2021 dans cette localité située dans l’arrondissement de Muyuka au Sud-Ouest.

Les images choquantes des corps à même le sol ont été diffusées sur la toile, choquant l’opinion. Pour le gouvernement, il s’agit de photos montées avec l’intention de salir la réputation des forces de défense camerounaises. D’autres sources anonymes soutiennent que la tuerie s’est produite au cours d’un accrochage entre les militaires et les séparatistes dans cette localité.

En attendant que les enquêtes en cours, instruites par le haut commandement militaire, déterminent (peut-être) la réalité des faits, les personnalités continuent d’exprimer leur indignation.

«Une horreur de plus au CMR: 8 civils massacrés ce 10-01 à Mautu dans le NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest, NDLR). Je condamne cette horreur et présente mes condoléances aux familles éprouvées. Combien de morts faut-il encore pour que les armes se taisent et qu’une solution politique soit enfin initiée au NOSO ?», a twitté Maurice Kamto dans la nuit du 12 janvier.

Dans un deuxième tweet, le leader du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) renouvelle son appel en faveur de la fin de la guerre en zone anglophone.

«La paix dans le NOSO exige: cessez-le-feu immédiat; libération des prisonniers de la crise anglophone; dialogue politique inclusif pour discuter de la forme de l'État et de la réforme consensuelle du système électoral afin que le peuple puisse élire des dirigeants légitimes», a-t-il ajouté.

Tweet de Kamto sur Mautu (c) capture d'écran
Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique