Cameroun - UEAC/Alamine Ousmane Mey: «La pandémie du Covid19 représente une opportunité pour les pays de la CEMAC d’investir davantage dans les infrastructures des TIC»

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Aug-2020 - 08h58   1420                      
0
Alamine Ousmane Mey, Ministre des Finances Ndi Eugene Ndi
Le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, Président en exercice du Conseil des Ministres de I‘Union économique de l’Afrique centrale, a fait savoir que la pandémie du coronavirus, qui fait depuis huit mois des ravages à travers le monde, n’a pas que du mauvais.

Le membre du gouvernement camerounais l’a relevé pendant  son discours de clôture de la 35e session du Conseil des Ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale, tenue le 10 aout 2020 par visionconférence.

«La pandémie du Covid19 représente une opportunité pour les pays de la CEMAC d’investir davantage dans les infrastructures des TIC», a déclaré Alamine Ousmane Mey, invitant les Etats à saisir l'opportunité qu'offre la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) et à ne pas ménager les efforts dans leur stratégie de transformation structurelle des économies et d’approfondissement de l'intégration régionale.

A l’entame des travaux, il avait toutefois indiqué que la pandémie du coronavirus impacte profondément l’économie des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale. «Les acquis de nos efforts de redressement sur les 3 dernières années ont été gommés. La CEMAC va replonger dans la récession. Le PIB pourrait se contracter de l’ordre de 4 à 6 % selon les hypothèses. Les termes de l’échange seront détériorés, comme les soldes budgétaires et de la balance des paiements», avait déploré le Président en exercice du Conseil des Ministres de I‘Union économique de l’Afrique centrale.

Dans le communiqué final publié ce 12 août 2020, l’on apprend qu’au sujet du sempiternelle problème lié à la libre circulation des personnes en zone CEMAC, le Conseil a demandé que toutes les entraves soient levées sur les corridors régionaux et a invité la Commission à approfondir la réflexion sur les domaines y afférent se rapportant aux deux projets de textes soumis au Conseil.  S'agissant, tout particulièrement du retour des services de la Commission de la CEMAC à Bangui, en République Centrafricaine, son siège statutaire, le Conseil a demandé à la Commission de la CEMAC de s'accorder avec les Autorités Centrafricaines sur le calendrier et s'assurer de la mobilisation des ressources nécessaires.

Ci-après, le Communiqué final de la 35e session du Conseil des Ministres de l’UEAC

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique