Cameroun: Un groupe de jeunes gens tente d’entrer dans un hôtel à Buea pour empêcher la sortie de Ni Jonh Fru Ndi et les parlementaires SDF pour un meeting au stade de Molyko

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Dec-2016 - 03h17   28593                      
30
Manifestants a Buea (05/12/2016) CIN SC
Buea, chef-lieu de la Région du Sud-ouest, a connu hier lundi 05 décembre 2016, une matinée très agitée devant le célèbre Parlementarian hôtel.

Une cinquantaine de jeunes gens y a débarqué autour de 10h, pour manifester contre la tenue dans leur ville d’une marche et d'un meeting du Social Democratic Front (SDF), le parti politique leader de l'opposition. Le Chairrman Ni Jonh Fri Ndi et les parlementaires du SDF, sont arrivés à Buea pour une marche de soutien aux enseignants et avocats anglophones en grève depuis plusieurs semaines. Une marche programmée sur le trajet entre le Parlementarian l’hôtel et le stade Molyko, soit une distance d’environ 5 kilomètres.

Message brandi par les jeunes a Buea (05/12/2016) Cameroon-Info.Net

 

Afin d’empêcher ce déploiement des dirigeants et militants du SDF, de jeunes gens, soupçonnés par l’opposition d’être à la solde du régime de Yaoundé, ont tenté  de bloquer la sortie de Fru Ndi. Sur les pancartes que les manifestants contre l'opposition brandissaient, l’on pouvait lire «We stand resolutely behind the new deal governement and the institutions it incarnates» ou  «We of Buea, say NO» ou encore «Mr Biya, please, help the minority South-Westerners from this North west absorption. Enough of this machination».

 

Jeunes manifestants a Buea (05/12/2016) Cameroon-Info.Net

 

Interrogé sur les raisons de leur mouvement d’humeur par le reporter de Cameroon-Info.Net, l’un des manifestants a déclaré vouloir empêcher que Buea soit contaminé par l’insurrection populaire qui a entraîné la paralysie des activités dans la ville de Bamenda, région du Nord-Ouest. «On ne veut pas la marche ici à Buea. Que le SDF aille tenir son meeting à Bamenda. Nos enfants doivent aller à l’école. Le Cameroun est un et indivisible» insiste notre interlocuteur.

Finalement, après près d’une heure de résistance, la poignée de manifestants a été dispersée par les forces de l’ordre. Et la marche des militants du SDF a eu lieu comme prévu. Devant plus de dix mille personnes à l’entrée du stade Molyko de Buea, Ni John Fru Ndi a déclaré le soutien de son parti aux étudiants de l’Université de Buea dont un mouvement d’humeur a été violemment réprimé par la police et l’armée il y a une dizaine de jours. Le leader de l’opposition a aussi réitéré son soutien aux enseignants et avocats anglophone grévistes. «Le retour au fédéralisme est la principale solution aux problèmes posés par les grévistes» a indiqué Ni John Fru Ndi. Après avoir encadré la marche et le meeting organisés par leur parti, les dirigeants du SDF ont bouclé leur séjour dans le Sud-ouest par une audience chez Okalia Bilai, le gouverneur de la Région.

 

VIDEO: Fru Ndi addresses the crowd in Buea, Federation OR Independence dominates placards

 

.

 

SUR LE MEME SUJET:








Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique