Cameroun: Un homme meurt après s’être fait soigner avec des médicaments de la rue à Makak

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Feb-2018 - 16h28   3253                      
1
L’Afrique consomme 40% de la production mondiale des faux médicaments Archives
Selon des témoignages, Siméon Ntep avait refuse d’aller à l’hôpital, préférant faire confiance au vendeur de médicaments de la rue, Jack Nouck.

Le corps sans vie de Simon Ntep a été retrouvé cette semaine dans la boutique de vente de médicaments du sieur Jack Nouck, à Makak dans le département du Nyong-et-Kellé. C’est là-bas qu’il avait choisi de se faire soigner, refusant, selon des témoins cités par la télévision Canal 2 International, de se rendre à l’hôpital. Il avait une confiance aveugle en son vendeur de médicaments. Personne  dans sa famille ne le savait malade.  «Je l’ai retrouvé ce matin étant déjà mort dans la maison du pharmacien. Il n’était pas seul. Il devait nous avertir qu’il était malade», raconte sa soeur Martine Mbilla.

Il aura passé deux jours chez le vendeur de médicaments avant de rendre l’âme. Jack Nouck dit avoir «toujours insisté pour qu’il se rende à l’hôpital» mais qu’il a refusé. «On s’est résignés à sa décision de ne pas se rendre à l’hôpital», affirme-t-il.

Les gendarmes et le sous-préfet de Makak descendus sur les lieux ont scellé l’échoppe spécialisée dans la vente de médicaments.  Au micro de Canal 2,  le sous-préfet  Patrick Landry Ndjedja a parlé de vente illicite de médicaments et d’exercice illégal de la profession de médecin.  

Une enquête a été ouverte. Elle déterminera les causes du décès de Siméon Ntep.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique