Cameroun – UPC : Jean Bahebeck annonce une action en justice pour contester la réélection de Pierre Baleguel Nkot

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Sep-2021 - 16h55   6965                      
23
Pr Jean Bahebeck capture d'écran
Le cadre du parti nationaliste accuse la « mafia » du RDPC et l’administration d’avoir œuvré pour empêcher l’émergence d’ « u n deuxième Kamto ».

Le professeur Jean Bahebeck a toujours en travers de la gorge le 8ème congrès unitaire de l’UPC (Union des Populations du Cameroun) tenu les 11 et 12 Septembre 2021 à Yaoundé.  L’universitaire en a reparlé  ce 22 Septembre sur ABK Radio. Il ne reconnaît pas Pierre Baleguel Nkot comme secrétaire général et  s’est mis en tête de contester sa réélection.  Il estime que la liste conduite par Baleguel Nkot était « non consensuelle » parce que contenant  8 noms de l’ethnie Bassa sur 10. Il s’en prend au parti au pouvoir, le RDPC, qu’il accuse d’avoir prêté main forte au secrétaire général dans l’organisation du  congrès contesté.    « Ce qui s’est passé est un véritable braquage, un véritable acte de banditisme politique où la mafia de Baleguel s’est mêlée à la mafia du parti-Etat qui l’a aidée à organiser une parodie de congrès. Parce qu’il n’en avait pas le droit ». Le médecin dénonce un  « coup d’Etat contre l’UPC ».  

Il rappelle que l’UPC avait  nommé une commission d’organisation du Congrès qui n’a pas pu remplir cette tâche parce que « doublée » par le secrétaire général sortant d’alors Pierre Baleguel Nkot. Bahebeck croit connaître les motivations de cette action qui aurait été commanditée par le pouvoir. « Il nous revient qu’il est en train de leur vendre partout  qu’il a fait le braquage pour eux parce que s’il ne faisait pas le braquage, la direction qui allait sortir allait être une direction qui allait produire un deuxième Kamto ». Le membre de la branche « fondamentaliste » de l’UPC  rapporte que  la majorité du comité directeur est en train de se constituer en unité de résistance. Il affirme que « la base est également majoritairement contre Baleguel Nkot ».

Le professeur Bahebeck indexe particulièrement « la mafia du RDPC ».  Ainsi que  l’administration  dont il souhaite qu’elle « fasse son travail ». Il annonce  une action en justice pour contester notamment l’élection qui a vu la reconduction de Baleguel Nkot.  « Nous à l’UPC, on est en train de combattre notre propre mafia. Là où on est là, on est au Tribunal avec Baleguel et sa bande. On est en train de les traduire au Tribunal », annonce le contestataire.

   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique