Cameroun - UPC: Une femme aux commandes du «parti du crabe»

Par Géraldine IVAHA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Oct-2017 - 12h16   2729                      
4
Un congrès de Union des Populations du Cameroun Archives
Habiba Issa a été élue président de cette formation politique au terme du congrès ordinaire qui s’est tenu le 9 octobre 2017 à Yaoundé.

Pour le bihebdomadaire Repères en kiosque ce 11 octobre 2017, c’est le président sortant, Victor Onana, qui a fait les frais des ambitions présidentielles de Mme Habiba Issa. Aux premières heures de ce lundi 9 octobre 2017, au terme de trois jours de congrès ordinaire du parti, tenu au palais des congrès de Yaoundé, Victor Onana a été battu par 236 voix pour la nouvelle président contre 122.

Habiba Issa va désormais présider aux destinées de l’Union des populations du Cameroun (UPC) pour un mandat de trois ans. Ce n’est pas la première fois que les militants de cette formation politique se proposaient de confier la direction du parti des crabes à l’actuelle directrice générale adjointe (DGA) de la normalisation de l’Etat au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (MINFOPRA).

Le journal précise qu’en octobre 2016 déjà, alors qu’elle était encore 3ème vice-présidente nationale de l’ancien bureau du parti reconnu par le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD), elle avait été proposée par Ngouoh Woungly Massaga alias commandant Kissamba pour occuper le secrétariat général du parti. A cette époque-là, la démarche du commandant Kissamba, vétéran de l’UPC, aujourd’hui dans les rangs du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), consistait à réfléchir sur la stratégie de la reconstruction du parti nationaliste.

Selon Repères, des sources internes à l’UPC soufflent que, le 1er octobre 2016, lors d’une réunion du comité directeur, la nouvelle présidente du directoire du parti s’était illustrée par une prise de parole en signe de rupture avec le passé.

En effet, Habiba Issa était intervenue pour parler du travail abattu sur le terrain avec ses camarades dans son Extrême-Nord natal. Pour elle, ce travail n’était pas reconnu parce que «la direction du parti, très occupée dans les départements du Nyong et Kellé et la Sanaga Maritime, avait abandonné cette région (stratégique dans la course au pouvoir au Cameroun de par son poids démographique, ndlr) ».

Des témoins de cette plaidoirie rapportent que l’oratrice avait tellement convaincu l’assistance que Woungly Massaga et deux des participants à ces assises du comité directeur se portèrent volontaires pour l’accompagner à l’Extrême-Nord. Cette mission avait pour but de faire d’elle une bonne militante de terrain qu’une formation accélérée et un encadrement efficace contribuent pourraient ériger en une dirigeante de haut niveau. C’est désormais chose faite avec son élection à la tête du parti historique.

Habiba Issa sera épaulée dans son mandat par un nouveau secrétaire général, Pierre Baleguel Nkot. L’universitaire a obtenu 376 voix contre 213 pour Basile Louka, 62 pour Henri Hogbe Nlend et 13 pour André Munè.

 

Auteur:
Géraldine IVAHA
 contact@cameroon-info.net
 @givahaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique