Cameroun - Urbanisation: La grande opération de charme des architectes à Douala

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Feb-2019 - 14h50   4138                      
1
Une maison Internet
Du 5 au 6 février 2019, les habitants de la capitale économique du Cameroun ont été édifiés sur les contours de la profession d’architecte, sous l’impulsion de l’Ordre des architectes.

Pour une toute première fois, Jacques M., un habitant de Douala, espère avoir un échange avec un  architecte. Ce mardi 5 février 2019, cet homme d’une trente d’année, informaticien  de profession,  s’est rendu  aux journées portes ouvertes qu’a offertes au public, l’Ordre National des Architectes du Cameroun (Onac), pour satisfaire sa curiosité. « J’ai appris qu’on pouvait bénéficier des conseils des experts pendant cet évènement  et je suis venu m’édifier. Je souhaite savoir si je peux bénéficier des services d’un architecte aguerri en cas de besoin avec mes faibles revenus et les dispositions à prendre », explique-t-il.   

La curiosité de cet informaticien a été en partie satisfaite au terme des exposés animés par les différents  acteurs qui interviennent  dans la chaine de construction. Un moment d’échange avec le public, qui a marqué l’ouverture officielle  de deux jours de partage,  placés sous le thème « Architecte pour Tous ».  « J’ai été édifié sur beaucoup de choses. J’ignorai qu’il était possible pour tout individu de solliciter un architecte. Dans notre environnement, on est habitué avec des  ouvriers qui parfois n’ont pas les compétences requises  pour construire  une maison. L’architecte offre de nombreux  avantages,  avant, pendant et après le chantier. J’ai aussi découvert des produits et services utiles pour une maison », relève ce visiteur.

A en croire Eric Yomi II, promoteur de l’entreprise Sun Tech et exposant, cette initiative de l’Onac est louable, davantage dans un environnement où les habitats spontanés fleurissent  dans tous les quartiers. « Les usagers estiment que les architectes sont inaccessibles. Cette initiative qui permet d’amener le métier de l’architecte à toutes les couches sociales, n’est que louable. Si elle peut véritablement permettre une meilleure urbanisation, un meilleur contrôle qualité des bâtiments et un certain écrémage au niveau  de choix des matériaux, puisqu’il me semble que dans notre société, c’est du tout-venant, rien n’est contrôler, c’est vraiment salutaire », souligne cet entrepreneur qui propose des solutions écoénergiques.  Son  entreprise, dit-il, a un apport plutôt technique, elle met en œuvre et exécute les tâches que lui confient les architectes.

Egalement prévue à Yaoundé du 8 au 9 février 2019, cette plateforme d’échange entre les architectes, les partenaires publics et privés, les entreprises et les particuliers,  a pour objectif, explique le président de l’Onac, Louis Désiré Kom Awono,  de faire connaître davantage  cette organisation qui réunit les architectes camerounais, de  la rapprocher des usagers de ce secteur, de conseiller et d’assister toute personne physique ou  morale qui envisage de construire. Egalement  de faire connaître ce métier aux jeunes aspirants et de  lutter contre les pratiques illégales grandissantes dans ce secteur d’activité.

Marie Louise SIMO

 

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique