Cameroun - Visite de Paul Biya en France: Le Cameroun à recherche de 100 milliards de FCFA pour lutter contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Oct-2019 - 11h23   1313                      
1
Le test de dépistage du VIH désormais obligatoire au Cameroun Archives
Notre pays doit mobiliser cette somme pour la lutte contre ces trois maladies pour la période 2021-2023.

Le Président de la République, Paul Biya et la Première dame, sont à Lyon depuis hier soir, 8 octobre 2019. En compagnie de certains membres du gouvernement, ils vont participer ce 9 octobre et demain 10 octobre, à la sixième Conférence reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

«La participation du Chef de L’Etat à cette Conférence est une opportunité pour le Cameroun de mobiliser environ 100 milliards de FCFA, pour la période 2021-2023, en faveur de la lutte contre les trois maladies, tout en ne perdant pas de vue que le Fonds Mondial est le premier partenaire du Cameroun pour ces pandémies», informe la cellule de communication de la Présidence.

Depuis 2003, les appuis du Fonds Mondial en faveur du Cameroun s’élèvent à 315 327 841 225 FCFA, à travers huit subventions pour le SIDA, sept pour le paludisme et quatre pour la tuberculose, ajoute la communication de la Présidence.

A l’occasion de cette visite, Paul Biya plaidera pour la reconsidération des sanctions prises par le Fonds Mondial contre le Cameroun. Il présentera ainsi les mesures prises par le gouvernement, notamment la création d’un compte spécial à la BEAC pour les fonds de contrepartie des différents projets auxquels le Cameroun est engagé. Les fonds de contrepartie non mobilisés à ce jour représentent 20 milliards de FCFA, apprend-on.

Selon les chiffres officiels, malgré les progrès réalisés, le Cameroun a toujours une prévalence du VIH de 3,6% l’une des plus élevées en Afrique de l’Ouest et du Centre, avec des pics très significatifs au sein des populations à risque (26% chez les travailleurs de sexe; 20% chez les homosexuels, les jeunes filles et autres adolescents). La coïncidence tuberculose-VIH reste élevée, et se situe à 40%. Le paludisme représente 48% des décès d’enfants de moins de cinq ans.

Fred BIHINA 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique