Cameroun: Voici l’état désastreux des routes à Bafoussam, l’une des villes hôtes de la CAN 2019 de football

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Aug-2017 - 13h33   10402                      
50
Routes de Bafoussam Jacob F.
A 22 mois du Coup d’envoi de la 32e phase finale de Coupe d’Afrique des Nations de football au Cameroun en principe, le très mauvais état des routes du chef-lieu de la Région de l’Ouest semble donner raison A Ahmad, le nouveau président de la Caf qui doute de la capacité de notre pays à organiser la prochaine Can.

Il n’est plus possible de circuler sur les routes principales et secondaires de Bafoussam sans tomber dans des nids de poules à chaque kilomètre, voire sur une dizaine de mètres seulement, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous. Plus grave, les voies de contournement qui donnent accès au stade omnisports de Kouekong, nouvellement construit pour la Can 2019, ne sont pas encore en chantier. 

C’est pourtant depuis environ cinq ans que le témoin d’alerte s’est allumé. Le choix de cette ville chef-lieu de la Région de l’Ouest pour abriter l’une des poules de la phase finale de la Can 2019, a donné l’espoir que le réseau routier de Bafoussam allait être réhabilité. Que nenni ! La situation va de mal en pis.

Routes de Bafoussam (c) Jacob F.

 

Routes de Bafoussam (c) Jacob F.

Les usagers, voire l’ensemble de la population tirent à boulets rouges sur Emmanuel Nzete, le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam (CUB), présenté comme le principal responsable de l’état désastreux des routes dans sa ville. « Bafoussam était meilleur avant, y'avait semblant de goudron maintenant c'est du n'importe quoi. La ville où y'a même pas une seule bonne route c'est déplorable » a dénoncé Christian Tchanko dans un débat sur la page facebook de la CUB. 

En réaction, la Communication de la CUB a indiqué que « Pour ce qui est des routes, le marché des études a été passé (attribué à l'entreprise EGIS qui est sur le terrain) et les premiers résultats des études ont déjà été déposés, les résultats détaillés sont prévus pour fin août et dès lors, le marché de réalisation sera passé et l'exécution pourra démarrer ».

Justement, dans un numéro du journal de la CUB publié il y a trois mois, le Délégué Emmanuel Nziete a personnellement répondu aux critiques. « Ceux qui disent qu’il n y a pas de routes à Bafoussam doivent savoir que notre volonté de bitumer toutes les routes de la ville est certaine ; il est question d’avoir les moyens conséquents pour le faire ».

 

 

SUR LE MEME SUJET:



Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique