Cameroun - Yaoundé: Le ministre de la Défense visite les chantiers de construction du complexe militaire des invalides et des nouveaux locaux du Tribunal militaire

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Jan-2021 - 10h56   5633                      
0
Beti Assomo et des militaires archives
Le ministre Joseph Beti Assomo a fait le tour de ces chantiers le 14 janvier 2021.

Journée marathon pour le ministre de la Défense ce 14 janvier 2021 dans la ville de Yaoundé. Joseph Beti Assomo s’est tour à tour rendu sur les sites de construction du complexe militaire des invalides et des nouveaux locaux du Tribunal militaire de Yaoundé.

A propos du complexe militaire des invalides, situé à proximité de l'hôpital militaire de la Région militaire interarmées N°1 (Rmia1) et du ministère de la Défense, c’est le directeur du Génie militaire, le Colonel Jackson Kamgaing, qui a eu l'honneur d'expliquer au MINDEF les spécificités du chantier, précise le quotidien Le Messager dans son édition en kiosque ce 15 janvier 2021.

Construit sur un site d’environ 8420 m², «cet établissement hospitalier en construction, comporte 4 grandes zones, disposant d'une autonomie en eau potable (un forage), en énergie (un groupe électrogène) et un moyen de mobilité (deux ascenseurs): la zone de soins et de suivi, la zone de détente, une zone connexe, une zone études et recherches et une zone exposition. Le complexe a une capacité d'hébergement de 325 places, dont 9 dortoirs, 46 chambres doubles, 10 chambres individuelles et 5 studios haut-standing», apprend-on.

 Le complexe, réalisé par le Génie militaire, permettra d’assurer une meilleure prise en charge des militaires en évacuation sanitaire.  Les travaux de construction, lancés en octobre 2020 et estimés aujourd’hui au tour de 25 à 35%, devraient être achevés dans 24 mois.

Après le complexe militaire des invalides, le ministre Beti Assomo a visité le chantier de construction des nouveaux locaux du Tribunal militaire. «Ce tribunal en construction est implanté sur un terrain de 4000 m2 au quartier Ngoa Ekele. L'édifice ultramoderne comprend plus de 40 bureaux, une réserve de bunker pour permettre au greffier de stocker les documents et équipements incriminés, un restaurant spacieux, une salle de réception pour les avocats, un parking automobile, deux salles d'audience de 60 et 360 places. La durée des travaux est de deux ans», renseigne Le Messager.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique