Cameroun - Zone Cemac: La Guinée-Equatoriale ouvre temporairement ses frontières

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Apr-2018 - 19h46   4142                      
0
Ville de Kye Ossi Archives
Fermées depuis cinq mois à cause d’un coup d’État manqué, le gouvernement Equato-Guinéen promet d’ouvrir ses frontières deux jours sur cinq au niveau de Kyé-Ossi, dans le sud Cameroun.

La libre circulation des biens et des personnes dans  la sous-région Afrique-centrale, est loin de devenir une réalité pour les populations.   Depuis environ cinq mois, les frontières guinéennes sont fermées au niveau de Kyé-ossi, la ville frontalière  située dans la région du Sud Cameroun, qui  subit les conséquences du coup d’état manqué en décembre 2017 en Guinée-équatoriale. Depuis, la frontière équato-guinéenne est fermée. Les entrées se font au compte-gouttes avec une fouille systématique. Les activités économiques ont pris un sérieux coup entrainant ainsi certains commerçants à la banqueroute. Selon les   vendeurs  du  marché de Kyé-ossi,  « leur activité est presque morte». Une situation compliquée pour l’ensemble des vendeurs,  qui avaient pour la plupart, des clients réguliers venant de l’autre côté de la frontière.

Pour mettre un terme à cette situation préoccupante,  les autorités administratives camerounaises  avec leurs homologues équato-guinéens  ont trouvé une solution médiane. Pour une diplomatie de proximité et dans le but de sauver l’économie locale en préservant le bien-être des populations des deux Etats.  Les autorités administratives de ces  deux pays, ont opté pour une synergie d’action, qui a été  dévoilée par le préfet de la vallée du Ntem Handerson Quetong Kongeh. Il est question que la Guinée équatoriale ouvre ses frontières deux fois par semaine à savoir, le mardi et le vendredi pour que prospère les échanges commerciaux entre le Cameroun et ce pays frère.

C’est en  décembre 2017, qu’un groupe de mercenaires étrangers selon les autorités équato-guinéennes, a voulu attenter à la sécurité du chef de l’Etat qui se trouvait dans le palais présidentiel de Koete Mongomo pour les fêtes de fin d’année, à une cinquantaine de kilomètres d’Ebibeyin, au carrefour des trois frontières entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale. C’est dans cette zone que les mercenaires ont été arrêtés le 27 décembre 2017, du côté camerounais de la frontière, selon les sources camerounaises. Depuis lors, les frontières Guinéenne ont été fermées à cet endroit et les renforts déployés le long de cette frontière.

Marie Louise SIMO

 

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique