Cameroun/Canada - Incident: Maurice Kamto refuse des militants séparatistes à son meeting de Toronto, Patrice Nganang se fâche et l’attaque

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Feb-2020 - 13h31   11484                      
31
Maurice Kamto à Vox Africa capture d'écran
Le président du MRC exigeait qu’ils laissent hors de la salle de réunion, les emblèmes de l’Etat virtuel d’Ambazonie qu’ils arboraient.

 

Des militants séparatistes, issus des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ne sont pas très contents de Maurice Kamto. Ils ont encore en travers de la gorge le refus que leur a opposé le 8 février 2020 à Toronto au Canada, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

En effet, l’opposant au président Paul Biya n’a pas voulu s’afficher aux côtés de militants sécessionnistes arborant les emblèmes de leur pays virtuel. «Invitées au rassemblement à condition de ne pas porter les emblèmes séparatistes, des personnes arborant les couleurs des indépendantistes anglophones de la république d'Ambazonie ont refusé de participer à l’événement sans leurs bannières», lit-on dans un article du site Internet de Radio-Canada publié dans la nuit du 8 au 9 février 2020.

L’écrivain Patrice Nganang, fervent soutien des séparatistes anglophones, a condamné l’attitude de Maurice Kamto qu’il supporte aussi dans son combat contre le régime de Yaoundé.

Dans le style qu’on lui connaît, l’écrivain a multiplié depuis la nuit les publications sur son principal compte Facebook. Voici quelques extraits: «Toutes les résolutions de la Communauté internationale -ONU, USA, etc. - demandent de discuter avec les Ambazoniens, ils payent leur transport et viennent eux-mêmes au meeting de Kamto et Kamto les chasse ? Merde, il fait quoi ici dehors alors ?», «Les Camerounais m’aiment», et tu fuis les Anglophones. Pathétique», «Je repose la question: qu'est-ce que notre pays a fait à Dieu pour avoir des politiciens si nuls ? A mon humble avis, la tournée de Maurice Kamto s'est plantée à Toronto. Cooked».

Toujours sur la toile, l’on note que cet incident divise les partisans de Maurice Kamto. Ceux qui soutiennent les sécessionnistes approuvent leur attitude à Toronto. Tandis que les autres rappellent que Maurice Kamto n’a jamais été un partisan de la division du Cameroun.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique