Cameroun/Chine - Covid-19: Le premier Camerounais contaminé est toujours en quarantaine en Chine

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Mar-2020 - 20h39   4907                      
0
Pavel Daryl Kem Senou CRTV
Pavel Daryl Kem Senou a révélé à Equinoxe Télévision qu’il n’a été autorisé à quitter sa chambre d’étudiant que depuis deux semaines. Il ne peut cependant quitter le campus de son université.

Pavel Daryl Kem Senou le Camerounais infecté du coronavirus Covid-19 en février en Chine est toujours en quarantaine plus d’un mois après sa sortie d’hôpital. Interrogé par Equinoxe télévision dans la soirée du 27 mars 2020, le jeune étudiant.  « Je suis toujours pris en charge par mon école. Elle ne veut pas prendre de risques. On refuse toujours que je sorte de ma chambre de quarantaine.  Ils ne veulent prendre aucun risque. Ce n’est pas une quarantaine complète mais on m’interdit de sortir du campus scolaire. Même les visites je n’en reçois  pas. On m’interdit de me rapprocher de qui que ce soit étudiants ou autres. Je peux juste parler quand j’ai besoin d’un objet, j’appelle et on me l’apporte », a raconté l’ancien patient. Il précise qu’il n’est pas seul dans cette situation. C’est, informe-t-il, toute la Chine qui est en quarantaine. Dans la région où il réside, elle est partielle. Seuls les fonctionnaires sont autorisés à sortir.  

Depuis qu’il a quitté l’hôpital Pavel Kem Senou passe ses journées dans sa chambre. Même s’il est autorisé à se mouvoir hors de son bâtiment, le jeune Camerounais ne peut quitter le campus.  « Si je sors cela se saura. Il y a d’ailleurs des gardiens pour m’empêcher de sortir », rapporte-t-il. Il assure s’inquiéter  pour ses amis mais « évite de prendre des risques pour les rencontrer ». Il sait ce qui l’attend s’il enfreint les règles et préfère rester discipliné. « J’ai commencé deux semaines à l’hôpital  qui étaient plus difficiles que ça. Aujourd’hui je suis beaucoup plus patient. J’ai la possibilité de jouer dans la chambre, taper dans un ballon. Je peux de temps en temps m’amuser. Je sais ce qui peut se passer. Je ne veux pas retourner à l’hôpital. Je suis les instructions », dit l’ex malade.    

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique