Cameroun/France - Hommage : La mairie de Montreuil baptise une de ses places publiques du nom du défunt guitariste camerounais Hilaire Hega Penda

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Sep-2019 - 16h06   6410                      
9
Le "Square Hilaire Hega Penda" à Montreuil Facebook
La cérémonie consacrant le changement du nom du square de l’Amitié s’est déroulée le 14 septembre 2019.

Décédé le 5 Novembre 2018 des suites d’un cancer, le guitariste camerounais Hilaire Hega Penda a été honoré par la ville française qui l’a accueilli du début des années 2000 jusqu’à sa disparition. Au cours d’une cérémonie solennelle organisée le 14 septembre 2019, la municipalité de Montreuil a donné son nom à ce qui s’appelait auparavant « square de l’Amitié », une place publique qui se trouve à l’angle des rues de Paris et de la Révolution.

Selon divers témoignages le grand bassiste Hilaire Penda incarnait l’humilité, la gentillesse, la générosité et l’amour des gens. Arrivé en France en 1983, il avait créé le festival Rares talents. Ce fan de l’artiste nigérian Fela Anikulapo Kuti et de son rythme l’afrobeat avait accompagné les plus grands de la scène musicale. L’on cite les Camerounais André-Marie Tala, Petit Pays, le groupe ESA, Samson Chaud gars, Charlotte Mbango, Claude Ndam, le Sénégalais Thione Seck, les Maliens Salif Keita et Kassé Mady Diabaté, le Burkinabè Amadou Ballaké, les Congolais Bumba Massa et Tshala Muana, ou encore le Guinéen Mory Kanté, au travers de la première version de son  gros tube « Yeke Yeke ».

 Hilaire Penda est présenté par ceux qui exaltent sa mémoire comme un homme qui « s’employait inlassablement à tisser des ponts entre les artistes africains et européens, en suscitant des rencontres musicales entre les différentes générations d’artistes émergents et de musiciens confirmés ».

Hilaire Penda a eu une carrière de 35 ans.  C’était un bassiste virtuose, auteur-compositeur, créateur populaire. Avant sa mort, l’initiateur du Centre des Cultures d’Afrique.
était devenu, apprend-on,  « une figure incontournable de la scène musicale afro-parisienne dont il a été le chef d’orchestre pendant 10 ans avec ses Warmup Show ».

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique